Cantu a tenore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Canto a tenore)
Aller à : navigation, rechercher
Le Canto a tenore, chant pastoral sarde *
UNESCO logo.svg Patrimoine culturel immatériel
de l’humanité
Canto a tenore.
Canto a tenore.
Pays * Drapeau de l'Italie Italie
Région * Europe et Amérique du Nord
Liste Liste représentative
Fiche 00165
Année d’inscription 2008
Année de proclamation 2005
* Descriptif officiel UNESCO

Le canto a tenore (appelé en sarde; cantu a tenore, su tenore, su concordu, su contratu, su 'Ussertu o s'agorropamentu) est une expression italienne pour définir un style de chant qui revêt un rôle important dans le panorama des traditions sardes.

Forme de chant polyphonique, il est caractérisé par une expression artistique issue du monde pastoral, couche sociale qui symbolise l'île et le peuple sarde.

En 2005, le canto a tenore a été inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO.

Historique[modifier | modifier le code]

Les éléments permettant la datation des origines de cet art sont trop vagues pour permettre une chronologie précise de sa naissance. Cependant, quelques témoignages, remontant à l'époque préchrétienne, font référence à un mystérieux chant à quatre voix, exécuté par les prisonniers de Rome provenant des zones internes de l'île. Cependant, certains font remonter la naissance de ce chant jusqu'à la période nuragique, mais cela reste une simple hypothèse, aucun document ne permettant de l'attester.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il est pratiqué par un groupe de quatre chanteurs dont chacun a un rôle distinct. La oche ou boche ("voix") est la voix soliste qui chante un texte poétique. Elle est accompagnée par un tenore ("chœur") formé par la mesu boche ("demi-voix"), la contra ("contre") et le bassu ("basse"). Ces trois voix se distinguent par la tonalité de plus en plus grave, et elles articulent des séquences de syllabes dépourvues de sens (par ex. bim-bam-bou). Alors que la boche et la mesu boche chantent avec des voix normales, la contra et le bassu emploient une technique gutturale monopolisant le larynx et l'appareil phonateur. Selon la tradition populaire, la mesu boche imite le son du vent, alors que la contra imite le cri de la brebis et le bassu celui de la vache. Les textes exécutés par la oche peuvent être de genre épique, historique, satirique, de protestation ou d'amour.

Différences régionales[modifier | modifier le code]

Son exécution diffère d'un village à l'autre, de telle sorte que le style d'un certain village peut être reconnu d'emblée. Ainsi, par exemple, dans la zone de Orgosolo, Oliena, et Mamoiada, le chant est caractérisé par l'exécution de syllabes ouvertes (bim bam) et d'une voix basse sèche et ouverte ; au contraire, dans la zone de Bitti, la voix basse et les syllabes exécutées par le trio sont plus sombres, écluses et rondes (bom). Aujourd'hui on ne trouve que des groupes d'hommes, mais on garde la mémoire de groupes de femmes. Le canto a tenore devait être déjà pratiqué à l'époque des nuraghe vers 1800 av. J.-C. . Parmi les groupes les plus connus on peut citer les Tenores di Bitti, les Tenores de Orosei, les Tenores di Oniferi et les Tenores di Neoneli.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Fichier audio
Ballu Seriu commencant avec des voix simples (Oche, Bassu, Contra, Mesu Oche) (info)
Enregistrement en concert à Modena en juin 2011 de Tenores di Bitti Mialinu Pira

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]