Canon de marine de 12 pouces BL Mk X

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
BL 12 inch Mk X naval gun
La tourelle double de 12 pouces du HMS Dreadnought
La tourelle double de 12 pouces du HMS Dreadnought
Caractéristiques de service
Type Artillerie navale
Service 1908 - ~1920
Utilisateurs Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Conflits Première Guerre mondiale
Production
Concepteur Vickers[1]
Année de conception 1903
Constructeur Vickers
Exemplaires produits 133 Mark X
002 Mark X*
Variantes Mark X, Mark X*
Caractéristiques générales
Poids du canon et de l'affût 58 tonnes[2]
Longueur du canon seul 540,9 pouces (1 374 cm)
Longueur du canon et de l'affût 556,5 pouces (1 414 cm)
Calibre 305 mm
Cadence de tir 1,5 coups par minute
Vitesse initiale 715 m/s
Munitions Obus de 850 livres (386 kg)
Alimentation Arme à chargement par la culasse
Hausse +13,5° à -3°
Syst. d'absoprtion du recul hydraulique
Pas de rayure 60

Le canon de marine de 12 pouces BL Mk X (en anglais BL 12 inch Mk X naval gun[n 1]) est un canon naval britannique conçu au début du XXe siècle afin d'être monté sur les cuirassés de la Royal Navy. Il arme notamment le HMS Dreadnought, premier cuirassé « all big gun » en service.

Conception[modifier | modifier le code]

Les études commencent lorsque l'état-major demande la construction d'un nouveau canon de 12 pouces (305 mm) et de 45 calibres, le 23 janvier 1903. Le canon est prévu pour être indépendant des affûts déjà existants, et adapté à la cordite MD. La chambre est prévue pour accueillir une charge propulsive tubulaire, et le système de recul est hydraulique. Il est demandé à la Royal Gun Factory de construire un canon fait d'acier ordinaire, peu différent du modèle précédent, le Mk IX (en). Les constructeurs Elswick Ordnance Company (en) et Vickers se voient confier le projet. L'un des modèles mis au point par ce dernier est prévu pour être spécialement adapté à la poudre à base de nitrocellulose, et c'est celui-ci qui est choisi[2].

Le conseil de l'amirauté approuve la construction du canon pour les cuirassés de la classe Nelson en 1905. Aucun prototype n'est construit, la conception étant presque similaire à son prédécesseur le Mk IX. Néanmoins, les deux premiers canons sont envoyés au comité militaire pour des tests sur la portée et la précision. À ces fins, l'un d'eux reçoit 60 rayures (désignation Vickers No. 219), l'autre 72 (désignation Elswick No. 219). Le premier tir a lieu en septembre 1905; la vitesse à la bouche mesurée est de 715 m/s, avec une charge de cordite MD 45 de 260 livres (118 kg). En 1908, la durée de vie d'un canon utilisant la cordite MD est estimée à 200 tirs[3].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le canon de marine de 12 pouces BL Mk X est conçu pour être installé sur les deux cuirassés de la classe Lord Nelson, les derniers pré-Dreadnoughts de la Royal Navy. Les affûts de ces canons sont finalement utilisés afin d'accélérer la construction du HMS Dreadnought. La construction de la classe Lord Nelson en est retardée jusqu'en 1908, la marine mettant ainsi en service des cuirassés rendus obsolètes deux ans plus tôt par le lancement du HMS Dreadnought[1]. Le canon équipe donc finalement le HMS Dreadnought, les cuirassés de la classe Bellerophon, les croiseurs de bataille des classes Invincible et Indefatigable, et les pré-Dreadnought de la classe Lord Nelson[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. BL signifie breech-loading weapon, arme à chargement par la culasse

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fiche sur navweaps
  2. a, b et c Friedman 2011, p. 59
  3. Friedman 2011, p. 60

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Norman Friedman, Naval Weapons of World War One : Guns, Torpedoes, Mines and ASW Weapons of All Nations, Seaforth Publishing,‎ 2011 [détail de l’édition]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]