Canon de 76 mm Modèle 1902

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canon de 76 Modèle 1902
Image illustrative de l'article Canon de 76 mm Modèle 1902
Un canon de 76 mm Modèle 1902, exposé au Musée militaire de Finlande à Helsinki.
Présentation
Pays Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Type Canon d’artillerie de campagne
Fabricant Poutilov
Période d'utilisation 1902
Production 1902-1931
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 1350 kg
Masse (chargé) 2380 kg
Longueur du canon 2 960 mm
Caractéristiques techniques
Portée maximale 8 500 m
Cadence de tir 10 à 20 coups par minute
Vitesse initiale 500 m/s
Variantes canon de montagne 76mm Poutilov

Le canon de 76 mm Modèle 1902 ou encore canon de 76,2 mm Modèle 1902 Poutilov est un canon léger de campagne russe notamment utilisé lors de la guerre russo-japonaise, la Première Guerre mondiale, la Guerre civile russe, et ultérieurement par des pays de l'ex-Empire russe telles la Pologne, la Finlande ou l'Estonie. D'autres versions modernisées sont employées par la suite au début de la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Batterie hippomobile de canons de 76 mm Modèle 1902.

Le canon de 76 mm a été développé par l'entreprise Poutilov à l'arsenal Kirov de Saint-Pétersbourg en 1902. Il associe les innovations de l'époque comme le chargement manuel par culasse à vis, un système de pointage permettant le tir indirect ou encore un système de recul. Il utilise également toute une gamme de munitions allant du shrapnel, aux obus incendiaires, à gaz ou fumigènes.

Par ses caractéristiques, il peut être considéré comme un équivalent du canon de 77 mm allemand ou du canon de 75 mm français.

La production s'arrête en 1931 pour laisser place à une version modernisée, le 76,2 mm Modèle 1902/30 (en).

Emploi[modifier | modifier le code]

Le 76 mm reçut son baptême du feu lors de la guerre russo-japonaise. Devenu pilier de l'artillerie de campagne de l'armée impériale russe, il fut par la suite utilisé pendant la Première Guerre mondiale. Après la chute de l'empire Russe en 1917, il servit aussi bien les russes blancs que l'Armée rouge pendant la guerre civile. Lors de l'intervention occidentale aux côtés des nationalistes ou lors de la Guerre russo-polonaise de 1920, il connut en quelques occasions des utilisations anti-char contre des FT-17. Comme de grandes quantités de munitions existaient encore dans les années 1930, il fut utilisé de nouveau au début de la Seconde Guerre mondiale. Certains capturés par les Allemands furent réutilisés sous le nom de 7,62 cm FK 295/1(r).

On le retrouva encore dans les armées chinoises ou nord-coréenne.

Références et liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :