Canon de 30,5 cm SK L/50

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
30,5 cm SK L/50
Image illustrative de l'article Canon de 30,5 cm SK L/50
Tourelles de 30,5 cm du SMS Kaiser
Présentation
Pays Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Type Canon naval
Artillerie côtière
Munitions Obus de 305 mm
Fabricant Krupp AG
Škoda Holding
Période d'utilisation 1908
Durée de service 1911 - 1945
Poids et dimensions
Longueur du canon 14,5 m
Caractéristiques techniques
Portée 16 200 m à 13.5°
Portée maximale 41 300 m à 49.2°
Cadence de tir 2 - 3 coups par minute
Vitesse initiale 855 m/s - 1 120 m/s

Le canon de 30,5 cm SK L/50 (canon de 30,5 cm Schnellfeuerkanone (canon à tir rapide) de calibre 50) est un canon naval de calibre 30 cm monté peu avant la Première Guerre mondiale sur 16 des 26 navires capitaux de la Kaiserliche Marine[1].

Versions[modifier | modifier le code]

Navales[modifier | modifier le code]

Ce canon est utilisé comme artillerie principale sur les classes Helgoland, Kaiser, König et Derfflinger.

Tourelles de 30,5 cm SK L/50 [2]
Type de tourelle Désignation Poids Élévation Portée Utilisation
Tourelle double Drh LC/1908 De 534 à 549 tonnes Avant 1915 : -8° à +13.5°
Après 1915 : -5.5° à +16°
@13.5° : 16 200 m
@16°0 : 20 400 m
Classe Helgoland
Drh LC/1909 Classe Kaiser
Drh LC/1911 Classe König
Drh LC/1912 Classe Derfflinger
Drh LC/1913 SMS Hindenburg
Artillerie côtière sur socle Kst Drh L.C/37 271,9 tonnes -5° à +50° @45°0 : 32 000 m
@49.1° : 51 400 m
Batteries Kaiser Wilhelm II, Friedrich August

Les croiseurs de bataille SMS Derfflinger et Lützow utilisent ces canons durant la bataille du Jutland pour couler leurs homologues britanniques les HMS Queen Mary et Invincible.

Défense côtière[modifier | modifier le code]

La batterie côtière Kaiser Wilhelm II est équipée de quatre de ces canons pendant la Première Guerre mondiale

Durant la Seconde Guerre mondiale, ces canons sont aussi utilisés comme artillerie côtière. Ils utilisent alors des obus mieux profilés et une charge propulsive plus grande, augmentant leur portée. Six sont notamment installés dans la batterie Friedrich August près de Wangerooge. Trois d'entre eux seront déplacés près de Wimille[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gröner 1990, p. 23 - 30
  2. a et b navweaps.com

Sources[modifier | modifier le code]