Canon Type 90 240 mm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canon sur rail Type 90 240 mm
Canon sur rail  Schneider  de 240mm photographié en France. Le canon est en position de transport.
Canon sur rail Schneider de 240mm photographié en France. Le canon est en position de transport.
Caractéristiques de service
Type Artillerie lourde sur voie ferrée
Service 1930-1945
Utilisateurs War flag of the Imperial Japanese Army.svg Armée impériale japonaise
Conflits Guerre sovieto-japonaise
Deuxième Guerre mondiale
Production
Concepteur Drapeau : France Schneider
Constructeur Drapeau : France Schneider
Production 1930
Exemplaires produits 1
Caractéristiques générales
Poids du canon et de l'affût 136 t
Longueur du canon seul 12,24 m (L/51)[1]
Support Affut "TAZ" sur 2 chariots ferroviaires de 6 roues chacun
Calibre 240 mm
Cadence de tir 1 coup / 2 min
Vitesse initiale 1 050 m/s
Portée maximale 50 km
Munitions obus de 160 kg
Hausse 0° à + 50°
Azimut 360°
Mécanisme Culasse à filetage interrompue
Syst. d'absoprtion du recul Hydropneumatique

Le canon Type 90 240 mm (九〇式二十四糎列車加農, Kyūrei-shiki nijyūyon-miri Resshahō?) était canon d'artillerie lourde sur voie ferrée de 240 mm acheté par l'Armée impériale japonaise au fabricant d'armes français Schneider en 1930. La désignation Type 90 indique que cette pièce d'artillerie a été adoptée par l'Armée en l'an 2590 du calendrier japonais soit 1930 dans notre calendrier grégorien[2]. Ce fut le seul canon de ce type en service au sein de l'Armée impériale japonaise[3].

Histoire et développement[modifier | modifier le code]

L'artillerie lourde sur voie ferrée connue son apogée durant la Première Guerre mondiale, même si le concept remonte à la Guerre de Sécession américaine. L'essor de ces canons est du à la nécessité de disposait d'une artillerie puissante à longue portée, issu des canons de marine d'un calibre généralement supérieur à 200 mm, et surtout facilement transportable près des zones de conflits.

L'Armée impériale japonaise utilisait depuis longtemps le concept de train blindé pour le transport rapide de ses troupes, comme notamment durant la Guerre sovieto-japonaise . les attachés militaires nippons dépêchés en Europe durant la Grande Guerre, observèrent ainsi avec intérêt ce nouveau type d'artillerie. Bien que l'État major japonais préférait consacré ses priorités sur d'autres projet, le financement pour l'achat d'un seul canon (sans affut) pour évaluation fut débloqué en 1930. Il s'agissait d'un canon expérimental développé par la société française Schneider de calibre 240 mm de type TAZ (Tout Azimut) non retenu par l'Armée française. Le canon fut adapté à des équipements ferroviaires produits au japon, où l'ensemble fut désigné canon sur rail Type 90 240 mm.


À noter que l'artillerie sur rail possède 3 type d'affut :

  • Tous azimut ou TAZ : les canons étaient mis en batterie à n'import quel endroit de la voir ferrée et pouvaient faire feu dans toutes les directions. Un système de vérins permettaient d'absorber le recul de l'arme.
  • à glissement : les canons montés sur plusieurs chariots étaient posés sur une voie courbe spéciale. Le pointage correct s'effectue en déplaçant l'ensemble le long de la voie. La direction du tir est donc tangent par rapport à la voie. Après chaque tir, l'ensemble recule en roulant sur la voie et nécessite d'être repositionné.
  • à berceau : Le canon était positionné dans un chariot sur wagon ferroviaire. Lors du tir le canon reculait avec son berceau et revenait à sa position initiale grave à un système de tendeur.

Engagements[modifier | modifier le code]

Le canon Type 90 fut initialement déployé comme défense côtière à Futtsu pour défendre l'entrée de la baie de Tokyo. En 1941, il fut transféré à Hulin en Manchourie pour servir de défense face aux forces soviétiques, où il resta jusqu'au début de la Seconde Guerre Mondiale. Par la suite lors de l'invasion soviétique du secteur aux derniers jours de la guerre, le canon fut détruit lors de la retraite de l'Armée de Kwantung [3].

Canon sur rail type 90 240mm

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. l=Soit 51 calibres. Le calibre désigne la longueur du canon divisé par son diamètre.
  2. War Department Special Series No 25 Japanese Field Artillery October 1944
  3. a et b [1] Taki's Imperial Japanese Army

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Chris Bishop, The Encyclopedia of Weapons of World War II, Barnes & Nobel,‎ 1998 (ISBN 0-7607-1022-8)
  • (en) Chris Chant, Artillery of World War II, Zenith Press,‎ 2001 (ISBN 0-7603-1172-2)
  • (en) War Department Special Series No 25, Japanese Field Artillery, US Army,‎ octobre 1944
  • (en) US Department of War, TM 30-480, Handbook on Japanese Military Forces, Louisiana State University Press,‎ 1994 (ISBN 0-8071-2013-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]