Cannibal Ferox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cannibal Ferox

Titre original Cannibal Ferox
Réalisation Umberto Lenzi
Scénario Umberto Lenzi
Acteurs principaux
Sociétés de production Dania Film
Medusa Produzione
National Cinematografica
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre gore
Sortie 1981
Durée 93 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cannibal Ferox ou Terreur Cannibale est un film gore italien écrit et réalisé par Umberto Lenzi, sorti en 1981.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Des étudiants en anthropologie se rendent en Amazonie pour démentir les rumeurs de tribus cannibales. Sur place, ils rencontrent Mike et Joe, deux Américains trafiquants d'émeraudes et de cocaïne, ayant réduit des indigènes à l'esclavage. À la suite du mauvais traitement des indigènes par les trafiquants, du viol et du meurtre d'une jeune fille de la tribu ainsi que d'autres tortures infligées à leur peuple, les indigènes se révoltent contre leurs tortionnaires. Ces derniers vont être soumis aux pires outrages.

Les films gore[modifier | modifier le code]

Le film sort au début des années 1980 avec la vague de films de cannibales tels que La secte des cannibales puis Cannibal Holocaust réalisé par un italien Ruggero Deodato qui s'inspire fortement d'Umberto Lenzi, étant le précurseur des films de cannibales avec Cannibalis au pays de l'exorcisme en 1972. Il n'est donc pas étonnant de constater que, dans les années 1980, de nombreux cinéastes italiens se convertissent dans le cinéma d'horreur. Le film est l'un des plus violents à avoir jamais été réalisés et provocateur et contrairement à Cannibal Holocaust, le film a été censuré dans au moins trente-et-un pays et n'est pas à message.
Nettement plus scénarisé que les autres films de cannibales, le scénario de Cannibal Ferox offre la possibilité d'évoluer dans deux histoires parallèles l'une en Amazonie et l'autre à New York, le film nous explique de façon logique qu'il n'y a jamais eu de cannibalisme en Amérique du Sud et que la violence n'engendre que la violence, la consommation d'organes humains chez les indigènes étant un rituel de guerre, où l'on mange les organes des ennemis défunts, cela nous renvoie à une réalité anthropologique plus exacte.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Scènes « cultes »[modifier | modifier le code]

  • La pendaison réaliste de Pat par les seins.
  • La castration de Mike en gros plan.
  • La découpe du crâne de Mike.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Les différents titres[modifier | modifier le code]

Ce film a connu énormément de noms différents, selon les pays, les époques et le distributeur.

  • Make Them Die Slowly (États-Unis)
  • Woman From Deep River (Australie)
  • Die Rache der Kannibalen (Allemagne)

Interdictions[modifier | modifier le code]

  • Interdiction totale dans 31 pays. Jusqu'en 2002 le film n'était autorisé de diffusion qu'en Inde puis l'autorisation s'est étendue.
  • -18 ans (Canada Québec, Allemagne) ; -16 (France, Pays-Bas), (USA :Not Rated), version cut

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]