Canis lupus occidentalis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Canis lupus mackenzii)
Aller à : navigation, rechercher

Loup du Canada

Description de cette image, également commentée ci-après

Canis lupus occidentalis

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Ordre Carnivora
Famille Canidae
Genre Canis
Espèce Canis lupus

Sous-espèce

Canis lupus occidentalis
Richardson, 1829

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après

Répartition géographique des sous-espèces de
Canis lupus en Amérique du Nord :

     /    Canis lupus occidentalis

     /    Canis lupus lycaon

     /    Canis lupus nubilus

     /    Canis lupus arctos

     /    Canis lupus baileyi

Le Loup du Canada (Canis lupus occidentalis) est une sous-espèce du loup gris dont l'aire de répartition couvre l'ouest du Canada et l'Alaska. Il est également nommé Loup du Canada et de l'Alaska, loup de l'Alberta et loup de la vallée de Mackenzie.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sous-espèce de Canis lupus.

L'apparence du Loup gris présente une grande variabilité selon leur région d'origine. De nombreuses sous-espèces ont été décrites sur la base de quelques individus, sans prendre en compte la variabilité phénotypique naturelle de l'espèce. Ainsi, Edward Alphonso Goldman décrit 24 sous-espèces américaines différentes en 1944[1].

Les recherches actuelles sont fondées sur des critères multifactoriels tels que la morphologie, la paléontologie, le comportement et les analyses génétiques. Cette réorientation de la description des sous-espèces a conduit à réduire considérablement le nombre de sous-espèces en considérant qu'il s'agit dans la majorité des cas d'adaptations locales de l'espèce Canis lupus.

En 1983, Nowak propose de réduire les loups d'Amérique à cinq sous-espèces : Canis lupus occidentalis, arctos, baileyi, nubilus et lycaon Son argumentation se développe autour de la séparation géographique en Amérique du Nord de cinq populations de loups au cours de la glaciation du Pleistocène, isolation durable qui aurait permis la formation des différentes formes. Les cinq formes de loups sont par la suite confirmées par des études génétiques[1].

Canis lupus occidentalis regroupe les sous-espèces suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Jean-Marc Landry, Le loup : biologie, mœurs, mythologie, cohabitation, protection…, Delachaux et niestlé, coll. « Les sentiers du naturaliste »,‎ 2004 (ISBN 978-2-603-01215-4), « Sentier généalogique », p. 8-41

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]