Cangiante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le prophète Daniel au plafond de la chapelle Sixtine.

Le cangiante (« changeant » en italien) est un mode académique de peinture de la Renaissance.

La technique du cangiante est caractérisée par l’adoption par le peintre d’une couleur plus claire lorsque celle d’origine ne pouvait être suffisamment claire ou, au contraire, l’usage d’une couleur plus foncée lorsque celle d’origine ne pouvait être rendue assez sombre. À la Renaissance, le nombre et le genre de couleurs disponibles était très limité. Indépendamment de la couleur réelle de l’objet dépeint, le peintre pouvait, par exemple, passer du jaune au rouge pour peindre les ombres d’un objet jaune, tout simplement parce que le jaune avec lequel il devait travailler ne pouvait être rendu assez sombre pour rendre les ombres sur cet objet, alors que le rouge le permettait. Il est évident qu’il existait d’autres méthodes de rendu des ombres ou des lumières mais, souvent, les procédés disponibles consistant à mélanger du marron ou du noir à la couleur originale, rend terne la couleur de l’ombre. Or l’intention du peintre pouvait être d’exprimer jusqu’aux ombres à l’aide d’autres couleurs plus pures.

De nombreuses parties du plafond de la chapelle Sixtine montrent que le maître de cette technique est Michel-Ange. L’image du prophète Daniel révèle clairement, par exemple, l’utilisation du cangiante dans la transition du vert au jaune dans la représentation de la robe du prophète. Ayant trouvé une large acceptation après l’époque de Michel-Ange, cette technique constitue désormais une technique picturale communément utilisée.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Rolf G Kuehni, « Cangiante : A Fabric and a Coloristic Device in the Art of the Renaissance », Color research and application, no 5, 1996, p. 326, (ISSN 0361-2317) (OCLC 88921088).
  • (it) Corrado Levi, Il cangiante, Milan, Nuovo Prearo Editore, 1986, 94 p., (OCLC 315495674).