Candido Amantini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Candido Amantini
Image illustrative de l'article Candido Amantini
Biographie
Naissance 31 janvier 1914
Drapeau de l'Italie Italie
Décès 22 septembre 1992 (à 78 ans)
Rome
Autres fonctions
Fonction religieuse
Exorciste

Eraldo Ulisse (Candido) Amantini (né le 31 janvier 1914 à Bagnolo frazione di Santa Fiora - mort le 22 septembre 1992 à Rome) était un prêtre italien de l'Église catholique, religieux passioniste, qui fut un célèbre exorciste du diocèse de Rome. Son rayonnement toucha bien des exorcistes dans le monde entier. Il enseigna aussi l’Écriture sainte et la théologie morale. Il écrivit un livre intitulé : Le mystère de Marie, consacré à la Vierge Marie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Devenu religieux Passioniste, il reçoit le nom de Candido dell'Immacolata. Il exerce son activité à Rome au sanctuaire de la Scala Santa, l'escalier saint du prétoire de Pilate transporté à Rome, sanctuaire qui conserve des reliques de la Passion (et qui a donc un lien avec les Passionistes).

De lui, saint Padre Pio disait qu'il était "vraiment un prêtre selon le Cœur de Dieu" (davvero un sacerdote secondo il Cuore di Dio). Et encore : "Vous venez de Rome ? Qu'est-ce que vous venez faire chez moi ?! À la Scala Santa vous avez un saint ! Allez à lui !".

  • Candido Amantini s’adonna durant 36 ans à son apostolat auprès des personnes dont la vie était gangrenée par le mal. Il recevait entre 60 et 80 personnes chaque jour.
  • Le P. Gabriele Amorth devint son disciple et son successeur après sa mort. Après une douloureuse maladie, le Père Candido mourut le jour de la fête de son saint patron (saint Candide).

Procès de béatification en cours[modifier | modifier le code]

La béatification du Serviteur de Dieu est envisagée, et des textes de prières en ce sens circulent[1].
Une cérémonie officielle d'ouverture de la phase diocésaine du procès a eu lieu le 13 juillet 2012 (diocèse de Rome)[2].
Le postulateur est le Dr. Paolo Vilotta ; la demande est appuyée d'une étude préliminaire par officiae sanctae sedis du saint-siège relative à 57 cas d'exorcismes présentés (2 ont été retenus par le Pr. Wladimir Di Giorgio, consulteur honoraire), et la Provincia Passionista Romana della Presentazione di Maria, Piazza San Giovanni in Laterano 14, 00184 Roma, Italie[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://esorcismi.altervista.org/preghiere/padre-candido-amantini-esorcista.html
  2. http://stanzevaticane.tgcom24.it/2012/07/13/padre-candido-e-quel-segreto-sullinferno/
  3. http://newsaints.faithweb.com/year/1992.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]