Cancionero d'Uppsala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page de garde du Cancionero d'Uppsala


Le Cancionero de Uppsala, également connu comme Cancionero del Duque de Calabria ou Cancionero de Venecia, est un livre qui contient des villancicos espagnols de la Renaissance.

Le livre[modifier | modifier le code]

Le nom véritable sous lequel le livre fut imprimé est : « Villancicos de diversos autores, a dos, y a tres, y a quatro, y a cinco bozes, agora nuevamente corregidos. Ay mas ocho tonos de Canto llano, y ocho tonos de Canto de Organo para que puedam aprovechar los que a cantar començaren. » (Villancicos de divers auteurs, à deux, à trois, à quatre, et à cinq voix, nouvellement corrigés. Il y a de plus huit tons de plain-chant, et huit tons pour l'orgue qui pourront servir à ceux qui commencent à chanter).

Il fut compilé à la cour de Ferdinand d'Aragon, duc de Calabre, à Valence, et publié en 1556, à Venise, par Jerónimo Scotto, un des imprimeurs les plus connus de son époque.

L'unique exemplaire connu de l'édition fut trouvé vers 1907, par le musicologue et diplomate Rafael Mitjana, à la Bibliothèque de l'Université d'Uppsala, en Suède. Deux ans après, en 1909, Mitjana publia une étude sur le livre, intitulée « Cincuenta y cuatro canciones españolas del siglo XVI » (Cinquante-quatre chansons espagnoles du XVIe siècle), dans laquelle il commente et transcrit le texte des pièces. Mitjana attribua l'origine des œuvres à des compositeurs espagnols, comme Juan del Encina, Cristóbal de Morales, Francisco de Peñalosa, etc. qui ont résidé en Italie pendant la première moitié du XVIe siècle. Cependant, c'est à partir de la publication du travail de Romeu Figueras, « Matheo Flecha el Viejo, la corte literariomusical del duque de Calabria y el Cancionero llamado de Upsala »[1], que le Cancionero a été attribué à la cour du duc de Calabre.

Le cancionero est de petite taille (209 x 147 mm) et, contrairement à l'habitude de l'époque, il n'a ni dédicace ni prologue, ce qui rend difficile de connaître les circonstances dans lesquelles fut réalisée la compilation.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Le livre contient 70 œuvres au total avec :

  • 54 villancicos à 2, 3, 4 et 5 voix. Selon les thèmes traités, nous pouvons les regrouper en: amoureux, de noël, populaires et pastoraux.
  • 16 pièces à 1 et 2 voix : 8 tons de plain-chant et 8 tons pour l'orgue. Dans les deux cas, les œuvres sont ordonnées du premier au huitième ton. Comme l'indique le titre du livre, ils ont une finalité pédagogique.

L'index du cancionero classe les œuvres en six groupes :

  1. Villancicos à deux voix
  2. Villancicos à trois voix
  3. Villancicos à quatre voix
  4. Villancicos de noël, à trois voix (En réalité, elles correspondent à des villancicos à 4 voix)
  5. Villancicos de noël, à trois voix
  6. Villancicos à cinq voix (C'est ici que sont inclus les exemples de plain-chant et ceux pour l'orgue).

La majorité des pièces est anonyme. Le livre indique seulement que le villancico « Dezilde al cavallero » a été composé par Nicolas Gombert. Cependant, on a pu déterminer l'autorité de plusieurs d'entre elles parce qu'elles apparaissent dans d'autres sources, en particulier, dans des livres de vihuela (Orphénica Lyra de Miguel de Fuenllana, Los seys libros del Delphin de Luys de Narváez et le Libro de música de vihuela de Diego Pisador). Il est également possible de proposer des auteurs pour d'autres pièces, en se basant sur leur analyse.

Toutes les pièces sont en castillan, exceptées les pièces 23, 24, 35 et 45 qui sont en valencien et la 54 qui est en galaïco-portugais.

Ci-dessous voici une description détaillée des œuvres qui composent le cancionero :

Villancicos à deux voix[modifier | modifier le code]

Œuvre Compositeur
1 Como puedo yo bivir Anonyme
2 Y dezid serranicas, hé Anonyme
3 Dime robadora ¿que te mereci? Anonyme
4 No soy yo quien veis bivir Anonyme
5 No me los amuestres mas Anonyme
6 Yendome y viniendo Anonyme
7 No tienen vado mis males Juan del Encina?
8 Andaran siempre mis ojos Gabriel Mena?
9 Mal se cura muyto mal Anonyme
10 Para verme con ventura Juan del Encina?
11 Un dolor tengo en ell alma Anonyme
12 Que todos se passan en flores Anonyme

Villancicos à trois voix[modifier | modifier le code]

Œuvre Compositeur
13 Si n' os huviera mirado Cristóbal de Morales?
Juan Vázquez?
14 Si la noche hace ezcura Anonyme
15 Desposastes os, Señora Anonyme
16 Desdeñado soy de amor Anonyme
17 No so yo quien veis bivir Anonyme
18 Vesame y abraçame Anonyme
19 Alta estava la peña Anonyme
20 Dime robadora Anonyme
21 Alça la niña los ojos Anonyme
22 Ay de mi qu’en tierra agena Anonyme
23 Soleta so yo açi Bartomeu Cárceres?
24 Vella de vos son amoros Mateo Flecha le vieux?

Villancicos à quatre voix[modifier | modifier le code]

Œuvre Compositeur
25 Ojos garços a la niña Juan del Encina?
Juan Vazquez?
26 Estas noches a tan largas Anonyme
27 Ay luna que reluzes Anonyme
28 Vi los barcos madre Anonyme
29 ¿Con qué la lavarè, la flor de mi cara? Anonyme
30 Soy Serranica Anonyme
31 Si te vas a bañar, Juanilla Anonyme
32 Tan mala noche me distes (Serrana donde dormistes?) Anonyme
33 Falalalanlera, De la guarda riera Bartomeu Cárceres?
Mateo Flecha le vieux?
34 ¡A Pelayo! Que me desmayo Juan Aldomar?
35 ¿Qué farem del pobre Joan? Mateo Flecha le vieux
36 ¡Teresica hermana, de la fararira! Mateo Flecha le vieux

Villancicos de Noël à quatre voix[modifier | modifier le code]

Œuvre Compositeur
37 No la devemos dormir Fray Ambrosio Montesino?
38 Rey a quien reyes adoran Anonyme
39 Verbum caro factum est Mateo Flecha le vieux?
40 Alta Reyna soberana Anonyme
41 Gozate, Virgen sagrada Anonyme
42 Un niño nos es nasçido Anonyme
43 Dadme albricias hijos d’Eva! Anonyme
44 Yo me soy la morenica Anonyme
45 E la don don Mateo Flecha le vieux?
Bartomeu Cárceres?
46 Riu, riu, chiu Mateo Flecha le vieux?

Villancicos de Noël à trois voix[modifier | modifier le code]

Œuvre Compositeur
47 Señores el qu’ es nascido Pedro de Pastrana?
48 Vos virgen soys nuestra madre Anonyme

Villancicos à cinq voix[modifier | modifier le code]

Œuvre Compositeur
49 Dezilde al caballero que non se quexe Nicolas Gombert
50 Dizen a mi que los amores he Juan Vázquez?
51 Si amores me han de matar Mateo Flecha le vieux?
52 Si de vos mi bien me aparto ¿Que harè? Anonyme
53 Hartaos ojos de llorar Anonyme
54 Falai meus olhos Anonyme

Exemples de plain-chant[modifier | modifier le code]

Œuvre Compositeur
55 Primus tono Anonyme
56 Secundus tonus Anonyme
57 Tertius tonus Anonyme
58 Quartus tonus Anonyme
59 Quintus tonus Anonyme
60 Sextus tonus Anonyme
61 Septimus tonus Anonyme
62 Octavus tonus Anonyme

Exemples de pièces d'orgue[modifier | modifier le code]

Œuvre Compositeur
63 Primus tonus (Duo) Anonyme
64 Secundus tonus (Duo) Anonyme
65 Tertio tono (Duo) Anonyme
66 Quarto tono (Duo) Anonyme
67 Quinto tono (Duo) Anonyme
68 Sexto tono (Duo) Anonyme
69 Septimo tono (Duo) Anonyme
70 Ottavo tono (Duo) Anonyme

Discographie[modifier | modifier le code]

  • El Cançoner del Duc de Calabria. Jordi Savall. La Capella Reial de Catalunya. Astrée Auvidis. 1996.
  • España Antigua. Jordi Savall. Hespérion XXI. Virgin 7243 5 61 964 2 1 (Vol.: Weltliche Musik [Musique profane] im christlichen und jüdischen Spanien (1450-1550) - Jewish & Christian Spain)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mateo Flecha l'ancien, la cour littéraire et musicale du duc de Calabre, et le Cancionero appelé « d'Uppsala ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En plus des articles cités dans la section des liens externes, nous avons :

  • Historia de la música española. Vol 2. Desde el Ars Nova hasta 1600. Samuel Rubio. Alianza Editorial. Madrid. 1983

Liens externes[modifier | modifier le code]