Canavalia rosea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Canavalia rosea, nommé Poids-bord-de-mer (Pwa bod lanmey en créole), Vonvon, Pois-cabrit aux Antilles françaises, est une liane rampante des hauts de plage des régions tropicales et subtropicales.

Il est appelé Patate-cochon à La Réunion et Cocorico à l’île Maurice. En Guyane française il est appelé Haricot plage ou Patate lance .

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Canavalia lineata auct. non (Thunb.) DC.
  • Canavalia maritima Thouars

Description[1][modifier | modifier le code]

C’est une liane rampante, robuste dont les rameaux peuvent atteindre 10 m de long.

Les feuilles de 9-25 cm de long, trifoliolées, sont caractéristiques de l’espèce par des folioles obovale-circulaires, de 4-12 × 4-9 cm, assez crassulenscentes à coriaces, lâchement pubescentes sur les deux faces, à l’apex arrondi parfois légèrement émarginé.

Les inflorescences longues de 15-40 cm, axillaires, racémiques, portent des fleurs roses à pourpres. Le calice long de 10-13 mm, à pubescence blanchâtre, porte des lèvres supérieures arrondies, beaucoup plus courtes que le tube. L’étendard (pétale supérieur) de 25-30 mm, rose, porte deux oreillettes vertes à la base. La floraison s’étale sur toute l’année.

La gousse de 10-15 × 2,5-3 cm, droite ou légèrement courbée, contient environ 6-10 graines ellipsoïdes.

Écologie[modifier | modifier le code]

Le pois-bord-de-mer est une plante commune des hauts de plage, avec Ipomoea pes-caprae. On le trouve partout dans les régions tropicales et subtropicales.

Il porte sur ses racines des nodules contenant des bactéries rhizobiums, hautement tolérantes aux habitats fortement salins.

Les Canavalia contiennent de nombreux toxiques : lectines, cyanides, alcaloïdes. Les graines sont comestibles[2]. On ne connait pas d'usage alimentaire de C. rosea dans les Amériques. En Malaisie, les fleurs seraient consommées[3]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Fournet, Flore illustrée des phanérogames de Guadeloupe et de Martinique, Gondwana editions, Cirad,‎ 2002
    Tome 1 : ISBN 2-87614-489-1 ; Tome 2 : ISBN 2-87614-492-1
  2. Georges Cremers et Michel Hoff, Guide de la flore des bords de mer de Guyane française, IRD Editions,‎ décembre 2003 (ISBN 2-7099-1533-2)
  3. (en) Daniel F. Austin, P. Narodny Honychurch, Florida ethnobotany, CRC Press,‎ 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :