Canaux d'Amsterdam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zone des canaux concentriques du XVIIe siècle à l'intérieur du Singelgracht *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Amsterdam airphoto.jpg
Coordonnées 52° 21′ 56″ N 4° 53′ 14″ E / 52.365531, 4.887221 ()52° 21′ 56″ Nord 4° 53′ 14″ Est / 52.365531, 4.887221 ()  
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Subdivision Amsterdam, Hollande-Septentrionale
Type Culturel
Critères (i) (ii) (iv)
Superficie 198 ha
Zone tampon 491 ha
Numéro
d’identification
1349
Zone géographique Europe **
Année d’inscription 2010 (34e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les canaux d'Amsterdam ont valu à la capitale des Pays-Bas, son surnom de « Venise du Nord » ; ils s'étendent en effet sur un total de plus de cent kilomètres, avec quelque 1 500 ponts qui les traversent, reliant environ 90 îles.

Les trois principaux canaux sont le Herengracht, le Prinsengracht, et le Keizersgracht. Construits aux XVIIe siècle pendant l'Âge d'or néerlandais, ils forment ce que l'on appelle la « courbure d'or ».

Le 14 juin 2010, les canaux d'Amsterdam ont obtenu le label patrimoine mondial de l'Unesco[1] sous l'intitulé « Zone des canaux concentriques du XVIIe siècle à l'intérieur du Singelgracht ».

Les canaux patrimoine de l'Unesco[modifier | modifier le code]

Ceux-ci se développent en une succession de demi-cercles concentriques autour du centre historique de la ville, le quartier de Centrum.
Les quatre premiers canaux sont espacés entre eux par des bandes de terre de 80 à 150 mètres de largeur en moyenne, tandis que la distance entre le quatrième et le cinquième peut aller jusqu'à environ 550 mètres (limite nord du quartier de Jordaan).
Ces canaux sont également reliés entre eux par d'autres qui leur sont perpendiculaires, comme : le Brouwersgracht, le Leidsegracht ou le Reguliersgracht.

Singel[modifier | modifier le code]

Le Singel (qu'il ne faut pas confondre avec le Singelgracht) est le premier canal le plus proche du centre-ville et fit office de douve à la cité médiévale jusqu'en 1585, date à laquelle Amsterdam commença son expansion urbanistique. Il se jette à l'est dans l'Amstel au niveau du Muntplein et au nord-ouest dans l'IJ.
Le nom de Singel est un vieux mot néerlandais signifiant « cercle », que l'on peut rapprocher du terme allemand : umzingeln voulant dire « entourer ».

Herengracht[modifier | modifier le code]

La Courbure dans le Herengracht près du Nieuwe Spiegelstraat à Amsterdam (1672) par Gerrit Berckheyde

Le Herengracht traduit par « canal des Patriciens » est le canal en partant du centre-ville qui se trouve le plus à l'intérieur parmi les trois principaux canaux. Il est prolongé à l'est par le Nieuwe Herengracht et se jette au nord-ouest dans le Brouwersgracht.

Il est très célèbre pour sa « courbure d'or » (Gouden Bocht) entre les ponts de la Leidsestraat et de la Vijzelstraat. Pour cela, il a souvent été représenté en peinture au XVIIe siècle notamment par le peintre Gerrit Berckheyde qui en a réalisé toute une série.

Les principales curiosités de ce canal sont le musée biblique, le cabinet des Chats qui est un musée d'art consacré à cet animal, le musée des sacs Hendrikje, le musée Willet-Holthuysen et le jardin botanique d'Amsterdam.

Keizersgracht[modifier | modifier le code]

Le Keizersgracht

Le Keizersgracht traduit par « canal de l'Empereur » est le troisième canal des quatre principaux en partant du centre-ville. C'est en l'honneur de l'empereur du Saint Empire Romain Germanique Maximilien Ier qu'il a été nommé ainsi. Il est prolongé à l'est par le Nieuwe Keizersgracht. Il se jette au nord-ouest dans le Brouwersgracht.

Les principales attractions de ce canal sont :

  • l'Astoria, une maison de style Art nouveau ;
  • l'Homomonument, un mémorial des homosexuels assassinés ;
  • Onze Lieve Vrouwekerk qui est une église catholique ;
  • l'immeuble Felix Meritis ;
  • Huis Marseille, un musée de la photographie ;
  • le Musée Geelvinck-Hinlopen ;
  • le Museum Van Loon :
  • le FOAM, un musée de la photographie.

Prinsengracht[modifier | modifier le code]

Prinsengracht

Le Prinsengracht traduit par « canal du Prince » a été nommé ainsi en l'honneur de Guillaume Ier d'Orange-Nassau. C'est le plus long des quatre principaux canaux car celui se trouvant le plus à l'extérieur. Il est prolongé au nord-ouest par le Korte Prinsengracht et à l'est par le Nieuwe Prinsengracht.

On y trouve la Noorderkerk (l'église du Nord), Noordermarkt (marché du Nord), le Musée de la Tulipe, la maison d'Anne Frank, la Westerkerk (l'église de l'Ouest), l'Amstelkerk, De Duif (l'église du prince).

Singelgracht[modifier | modifier le code]

Singelgracht

Le Singelgracht longe sur le côté extérieur l'Houfmankade, le Naussaukade, le Stadhouderskade et le Mauritskade. Sur le côté intérieur, il longe le Houfmankade, le Marnixkade, le Leidsekade, le Nicolaas Witsenkade, le Sarphatikade, la Spinozastraat et l'Alexanderkade.

Les principales curiosités sont le Paradiso qui est une salle de concert, la Heineken Experience, édifice de la célèbre marque de bière hollandaise, la Banque des Pays-Bas, le Tropenmuseum à proximité.

Canaux du Jordaan[modifier | modifier le code]

Article connexe : Jordaan.
Canaux d'Amsterdam.

Il s'agit des canaux qui se situent dans le Jordaan, quartier qui constitue la partie occidentale du centre-ville d'Amsterdam entre le Singelgracht et le Prinsengracht. On peut ainsi citer du nord au sud : le Palmgracht, le Goudsbloemgracht, le Lindengracht, l'Anjeliersgracht, l'Egelantiersgracht, le Bloemgracht, le Rozengracht, le Lauriergracht, l'Elandsgracht, le Looiersgracht et le Passeerdersgracht.

Anciens canaux[modifier | modifier le code]

Certains canaux d'Amsterdam ont été totalement ou partiellement comblés. Les plus célèbres sont :

Les autres canaux notables[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]