Canard d'Eaton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Canard d'Eaton (Anas eatoni) est une petite espèce de canard de surface. Il est endémique des îles Crozet et des îles Kerguelen, dans les Terres australes et antarctiques françaises.

L'espèce est vulnérable, en raison notamment de la présence de prédateurs introduits par l'homme sur les îles sub-antarctiques.

Description[modifier | modifier le code]

Le canard d'Eaton est un petit canard de surface, ressemblant à la femelle du canard pilet d'Europe. Les individus adultes ont une longueur de 40 cm et une envergure de 65 cm, leur masse moyenne est d'environ 450 g. Le mâle est légèrement plus grand que la femelle.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de ce canard commémore le naturaliste britannique Alfred Edwin Eaton (1845-1929).

Distribution et populations[modifier | modifier le code]

Le canard d'Eaton est endémique de deux groupes d'îles de l'océan Indien appartenant aux Terres australes et antarctiques françaises. D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des sous-espèces suivantes :

  • le canard d'Eaton de Kerguelen (Anas eatoni eatoni (Sharpe) 1875) confiné aux îles Kerguelen,
  • le canard d'Eaton de Crozet (Anas eatoni drygalskyi Reichenow 1904) sur les îles de l'archipel Crozet.

Comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le canard d'Eaton fréquente les étangs, les rivières, les zones humides telles que les tourbières et les souilles d'éléphant de mer austral, et l'estran. Il s'y nourrit essentiellement d'insectes, de vers, de crustacés et de végétaux (débris, graines de chou de Kerguelen).

Reproduction[modifier | modifier le code]

La reproduction se déroule entre les mois de novembre et mars, pendant l'été austral. Le canard d'Eaton est monogame. La femelle pond 2 à 5 œufs dans un nid constitué d'éléments végétaux et de duvet, et souvent dissimulé dans une anfractuosité de rocher ou sous une végétation épaisse. L'incubation débute à la ponte du dernier œuf et dure 23 jours en moyenne.

Menaces[modifier | modifier le code]

Aux XIXe et XXe siècles, le canard d'Eaton a été chassé par les phoquiers et les membres des expéditions scientifiques. Aux îles Kerguelen, l'impact de la chasse a été renforcé après la construction de la base de Port-aux-Français en 1950.

Actuellement, la principale menace est liée à la présence de prédateurs introduits par l'homme : le chat haret et le rat.

Le canard d'Eaton est présent depuis 1988 sur la Liste rouge de l'UICN. Inscrit initialement en tant qu'espèce à faible risque, il y figure depuis 2000 comme espèce vulnérable.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :