Canala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'araignée, voir Canala (genre).
Canala
Xârâcùù
Le pont de Gélima à Canala
Le pont de Gélima à Canala
Logo
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité Nouvelle-Calédonie
Province Province Nord
Aire coutumière Xaracuu
Maire
Mandat
Gilbert Tyuienon
2014-2020
Code postal 98813
Code commune 98804
Démographie
Population
municipale
3 341 hab. (2009)
Densité 7,6 hab./km2
Ethnie Kanaks : 95 %
Européens : 1,6 %
Métis : 1,4 %
Tahitiens : 0,2 %
Wallisiens-Futuniens : 0,1 %
Asiatiques : 0,1 %
Ni-Vanuatu : 0,1 %
Autres - Non déclarés : 1,6 %
Géographie
Coordonnées 21° 31′ 13″ S 165° 57′ 11″ E / -21.520322, 165.95309421° 31′ 13″ Sud 165° 57′ 11″ Est / -21.520322, 165.953094  
Altitude Max. 1 134 m
Superficie 438,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Calédonie

Voir la carte administrative de Nouvelle-Calédonie (détail)
City locator 14.svg
Canala
Xârâcùù

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Calédonie

Voir la carte topographique de Nouvelle-Calédonie (détail)
City locator 14.svg
Canala
Xârâcùù
Liens
Site web http://www.mairie-canala.nc

Canala (Xârâcùù dans la langue éponyme) est une commune française de Nouvelle-Calédonie située sur la côte Est de la Grande Terre en Province Nord, entre Thio et Kouaoua.

Géographie[modifier | modifier le code]

Si l’on vient de Thio, il faut emprunter la route à horaires (qui fonctionne en sens unique alterné de 7 heures à 17 heures), sinueuse et escarpée, par le col de Petchécara. Depuis le sommet du col de Petchécara, on y découvre un fabuleux panorama. En cheminant, on traverse les jolies vallées de la Dothio et de la Pehanno, et par temps clair, on aperçoit les Iles Loyauté.

Si l’on se rend à Canala par La Foa, la route du col d’Amieu circule cette fois dans les deux sens et passe à proximité des sources thermales de La Crouen dont les eaux avoisinent de 40 °. Leurs vertus étaient autrefois recommandées pour lutter contre les maladies des voies respiratoires, l’hypertension, l’asthme, les rhumatismes et les troubles respiratoires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Canala fut d'abord nommée Napoléonville, et Tardy de Montravel, séduit par cette localité au potentiel de développement économique important, voulait en faire la capitale de la Nouvelle-Calédonie.

Au début des années 80, Canala a pris une part importante pendant les Evénements menés par Eloi Machoro. La commune était alors un redoutable fief indépendantiste. Aujourd’hui, Canala est une commune liée à l’activité du nickel.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1961 1978 Émile Nechero UC  
1978 1989 Maxime Karembeu UC puis FI-UC puis FLNKS-UC  
1989 1995 Léopold Jorédié FLNKS-UC Président de la Province Nord
1995 2001 Gustave Kataoui Entente communale Grand-chef de Canala
2001 en cours Gilbert Tyuienon FLNKS-UC 1er vice-président de la Province Nord
puis du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Économie[modifier | modifier le code]

Après avoir prospéré grâce aux sources thermales de La Crouen, Canala a cherché à réhabiliter le site thermal, sans succès faute d'entente entre les tribus concernées. Il existe trois moyens de se rendre à Canala : soit par Thio (sud), soit par La Foa (ouest) ou encore en venant de Kouaoua (nord)

La commune comporte actuellement 3 mines en activité, elle développe depuis plusieurs années les activités agricoles (OGAF) et touristiques (gîtes, accueil chez l'habitant). La fête de la mandarine et des fruits de Canala attire plusieurs milliers de visiteurs tous les ans au début du mois de juillet.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Au nord-ouest du village, enfin, la baie de Canala offre également de belles vues, surtout depuis le Pic des Morts.

  • la cascade de Ciu
  • Les sources thermales de La Crouen
  • Le panorama du col de Petchécara
  • La Baie de Canala, une des plus grandes de Nouvelle-Calédonie
  • Le lac de Ouassé sur la presqu'ile de Bogota
  • La Baie de Nakety
  • L'Église de la Mission
  • L'Église de Nakéty (et la tombe d'Éloi MACHORO)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]