Canal entre Champagne et Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canal entre Champagne et Bourgogne
Illustration.
Le pont levis sur le canal, à Cheuge (Côte-d'Or)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 43′ 47″ N 4° 36′ 24″ E / 48.72972222, 4.60666667 ()48° 43′ 47″ N 4° 36′ 24″ E / 48.72972222, 4.60666667 ()  
Début La Marne à Vitry-le-François
Fin La Saône à Maxilly-sur-Saône
Traverse Bourgogne
Lorraine Champagne-Ardenne
Caractéristiques
Longueur 224,191 km
Altitudes Début :  m
Fin :  m
Maximale : 345 m
Minimale : 103,83 m
Gabarit Freycinet
Mouillage 2,20 m
Hauteur libre 3,50 m
Infrastructures
Ponts-canaux 12
Écluses 114
Hauteur des chutes d'écluses Moyenne : 3,45 m
Maximale : 5,23 m
Histoire
Année début travaux 1880
Année d'ouverture 1907

Le Canal entre Champagne et Bourgogne anciennement canal de la Marne à la Saône est un canal à bief de partage au gabarit Freycinet reliant les vallées de la Marne et de la Saône.

Il est le prolongement jusqu'à la Saône de l'ancien « canal de la Haute-Marne » qu'il a intégré.

Historique[modifier | modifier le code]

Les travaux de prolongement de l'ancien canal de la Haute-Marne débutèrent en 1880. Le canal fut ouvert en 1907[1].

Un des nombreux pont-canaux ici à Foulain

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Long de 224,191 kilomètres, le canal entre Champagne et Bourgogne appartient à trois régions, Champagne, Lorraine, sur quelques kilomètres, en amont de Saint-Dizier, et Bourgogne. Il comporte 114 écluses (71 sur le versant Marne et 43 sur le versant Saône) et deux souterrains, le tunnel de Condes long de 275 mètres et le tunnel sur le bief de partage entre Balesmes-sur-Marne et Noidant-Chatenoy, long de 4,820 km, et qui passe presque en dessous de la source de la Marne.

Le canal est alimenté en eau par quatre réservoirs prévus à cet effet : le lac de Charmes, le Lac de la Liez, le lac de la Mouche et le lac de la Vingeanne. Des prises d'eau sur la Marne d'un côté et la Vingeanne de l'autre côté, complètent ce système.

Il relie les communes de Vitry-le-François (51) et de Maxilly-sur-Saône (21)

  • Altitude à Vitry-le-François : 104 m
  • Altitude à Maxilly-sur-Saône: 187 m
  • Altitude du bief de partage : 345 m

Chute moyenne des écluses :

  • Versant Marne : 3,48 m
  • Versant Saône : 3,44 m

Plus haute chute : écluse de Heuilley-Cotton (n° 1 versant Saône) : 5,23 m

Ouvrages d'art[modifier | modifier le code]

L'écluse 58 de Saint-Dizier, le canal passe entre la piscine et la Tour Miko sur l'ancien quai de déchargement .

Quelques noms d'écluses spécifiques parmi les 114 recensées sur ce canal :

  • Ecluse de Heuilley-Cotton
  • Ecluse de Dardenay
  • Ecluse de Bise-l'assaut
  • Ecluse de la grande cote
  • Ecluse du moulin rouge
  • ...

Exploitation commerciale[modifier | modifier le code]

Il subsiste un peu de trafic commercial sur le canal.


Autres noms[modifier | modifier le code]

  • Le canal a été rebaptisé « canal entre Champagne et Bourgogne » dans un but de promotion touristique.
  • Les mariniers, quant à eux, l'appellent « canal d'Heuilley ». Est-ce par référence à Heuilley-Cotton sur son bief de partage, ou à Heuilley-sur-Saône où ils croient qu'il débute (alors qu'en fait son origine est, à quelques mètres près, sur la commune voisine, Maxilly-sur-Saône).

Il est vraisemblable que c'est la deuxième option qui est la bonne. En effet, c'est un procédé assez classique chez les mariniers que de nommer le canal par l'endroit où il commence. Ainsi par exemple le canal de Vire et Taute, en Cotentin, était nommé aussi « canal des Ourmes » du nom de sa première écluse, « les Ormes »[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Pinon, Un canal...des canaux, éditions A. et J. Picard, 1986, 415 p. (ISBN 2708402986)
  2. Histoire et patrimoine des rivières et canaux, http://projetbabel.org/fluvial/rica_vire-taute-canal.htm

Lien externe[modifier | modifier le code]