Canal de l'Oise à l'Aisne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canal de l'Oise à l'Aisne
Illustration.
Le canal de l'Oise à l'Aisne vu depuis le plateau à Braye-en-Laonnois
Géographie
Pays France
Coordonnées 49° 35′ 31″ N 3° 11′ 25″ E / 49.59194444, 3.19027778 ()49° 35′ 31″ N 3° 11′ 25″ E / 49.59194444, 3.19027778 ()  
Début Abbécourt
Fin Bourg-et-Comin
Traverse Aisne
Caractéristiques
Longueur 47,775 km
Altitudes Début : 45,25 m
Fin : 55,25 m
Maximale : 66,50 m
Minimale : 45,25 m
Dénivelé -10 m
Gabarit Freycinet
Mouillage 2,20 m
Hauteur libre 3,50 m
Infrastructures
Ponts-canaux 2
Écluses 13
Histoire
Année début travaux 1880
Année d'ouverture 1890
Passage d'une péniche sur le Pont-canal de Bourg-et-Comin.

Le canal de l'Oise à l'Aisne est un canal à bief de partage au gabarit Freycinet reliant les vallées de l'Oise et de l'Aisne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Long de 47,775 kilomètres[1], il comporte 13 écluses (9 sur le versant Oise et 4 sur le versant Aisne).

Il relie les villes de Abbécourt (Aisne) et de Bourg-et-Comin (Aisne) en passant sous le tristement célèbre « Chemin des Dames ».

Le bief de partage de 7,536 kilomètres passe en souterrain, à un seul sens de circulation, sur une longueur de 2 365 mètres sous le Chemin des Dames.

Il est alimenté par des prises d'eau dans des ruisseaux sur son versant Oise et par un pompage dans le canal latéral à l'Aisne à Bourg-et-Comin. Un lac artificiel situé parallèlement au bief de partage à Monampteuil sur son versant Oise permet un stockage de l'eau. Une prise d'eau dans l'Aisne, située à Berry-au-Bac, permet, après un transit de vingt kilomètres dans le canal latéral à l'Aisne, d'alimenter la station de pompage de Bourg-et-Comin. Le turbinage d'une partie de l'eau prise dans l'Aisne permettait de faire fonctionner une centrale hydraulique

  • Altitude à Abbécourt : 45,25 m
  • Altitude à Bourg-et-Comin : 55,25 m
  • Altitude du bief de partage : 66,50 m

Chute moyenne des écluses :

  • Versant Oise : 2,77 m
  • Versant Aisne : 3,56 m

Historique[modifier | modifier le code]

Creusé entre 1880 et 1890, il a été entièrement reconstruit après la Première Guerre mondiale.

Lors de la guerre de 1914-1918, une partie du souterrain a été effondrée. Elle a été reconstruite par havage d'un caisson en béton depuis le dessus de ce souterrain.

Une porte abattante à axe horizontal permet de fermer le souterrain côté Aisne et de souffler de l'air autorisant ainsi la navigation au moteur. Auparavant un petit locotracteur électrique suspendu à un rail faisait passer cet obstacle à des trains de bateaux. L'énergie électrique était fournie par l'usine de Bourg-et-Comin qui turbinait une partie de l'eau prise dans l'Aisne à Berry-au-Bac.

Un pont canal permet de franchir l'Aisne au niveau de Bourg-et-Comin. Reconstruit après la première guerre, sa bâche est entièrement métallique et sa largeur ne permet pas le croisement des bateaux. Un second pont canal franchit l'Oise à Abbécourt.

Galerie[modifier | modifier le code]


Sources[modifier | modifier le code]

  • Guide de la Navigation Intérieure, Office national de la navigation, Berger-Levrault/ONN, Paris, 1965

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]