Canal Indigo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canal Indigo
Création 26 août 1996
Propriétaire Vidéotron (Quebecor Media)
Slogan « La satisfaction sur demande! »
Format d'image 480i, 1080i
Langue Français
Pays Drapeau du Canada Canada
Statut Spécialisée nationale privée
Siège social Montréal, Québec
Site web canalindigo.com
Diffusion
Satellite Non Non
Câble illico télé numérique : 300-311 (SD), 748-750 (HD)
Cogeco : 400-407 (SD), 500 (HD)
ADSL Telus Télé Optik : 460-470 (SD), 484-485 (HD)
Ancien logo (1996-2011)

Canal Indigo est un service de télévision à la carte québécois francophone afin de desservir les abonnés du câble numérique, lancée le 26 août 1996 et appartenant à Vidéotron.

Capital[modifier | modifier le code]

Au lancement, la chaîne était détenue à 40 % par Astral Media par l'entremise de Viewers Choice Canada Inc., à 20 % par le Groupe TVA, à 20 % par TQS Inc. et à 20 % par Cogeco Radio Télévision Inc..

Le 20 mars 2008, le Groupe TVA se portait acquéreur de la totalité de la chaîne[1]. Puis le 1er décembre 2009, Vidéotron devient le nouveau propriétaire dans une réorganisation intrasociété de Quebecor Media inc[2].

Programmes[modifier | modifier le code]

Canal Indigo propose, sur 11 canaux standards et 3 canaux haute définition, des films en primeur peu après leur sortie en salles de cinéma et en location 24 heures sur 24, ainsi que des spectacles d'humour et de sport en direct.

Canaux et fonctionnement[modifier | modifier le code]

Vidéoway[modifier | modifier le code]

Lors de son lancement en août 1996 sur Vidéotron, 8 canaux analogiques brouillés étaient placés stratégiquement à des positions libres au-delà des canaux de base et Télémax. Le client devait syntoniser le canal de bandes annonces au canal 6 (pour Montréal). Pendant le visionnement de la bande annonce d'un film, un billet de couleur différente (ex: jaune pour une comédie, bleu pour action, etc.) et transparente couvrait le tiers du bas de l'écran et affichait les heures de début de chaque film, habituellement chaque 30 minutes.

Pour commander, il fallait appuyer sur la touche F4 sur la télécommande du terminal Vidéoway. Une liste des films apparaissait à l'écran et donnait le choix de commander un film jusqu'à 4 heures d'avance. En choisissant un film et l'heure de diffusion, un numéro de téléphone sans frais ainsi qu'un code apparaît à l'écran. Le client devait donc appeler, taper les numéros à l'écran sur le clavier d'un téléphone touchtone. Un numéro de 4 chiffres sera alors entendu. Le client devait taper les 4 chiffres sur sa télécommande Vidéoway pour confirmer la commande. Quelques minutes avant l'heure prévue, le client devait syntoniser le canal de bandes-annonces qui fut alors remplacé par le film commandé. Quelques minutes après la fin du film, les bandes annonces revenaient, laissant parfois la chance de voir le début du film suivant prévu sur ce canal. Le processus de commande était similaire chez les autres fournisseurs.

Illico[modifier | modifier le code]

Sur le terminal numérique (lancé en 1999), le canal de bandes annonces Indigo se trouve au canal 300, et le client doit soit utiliser le Guide Horaire ou syntoniser à travers les canaux 301 et plus pour trouver le film et l'heure de diffusion désirée. En appuyant sur le bouton "B" pour commander, il faut entrer un NIP à 4 chiffres (par défaut 0000). À l'heure prévue, le client doit syntoniser le canal choisi.

Jusqu'au 1er janvier 2005 à 20 h 41, un choix impressionnant de 39 canaux Canal Indigo étaient disponibles. Un problème technique a paralysé les serveurs vidéo et quelques jours plus tard, 9 canaux Indigo étaient remis en service temporairement. Le 1er juin 2005, Canal Indigo revenait avec 24 canaux disponibles. Le 1er août 2007, suite à la popularité croissante du service Vidéo Sur Demande de Vidéotron et au besoin d'espace sur le réseau, Canal Indigo est réduit à 12 canaux. Lors du lancement de Canal Indigo HD 24 heures le 1er novembre 2008, Canal Indigo est offert sur 11 canaux standards et 1 canal HD.

Canal Indigo HD[modifier | modifier le code]

Une première tentative de lancement de Canal Indigo HD a eu lieu le 12 décembre 2003 au canal 661 sur Illico pour la présentation de l'émission spéciale Hot Parade 2 en HD animée par Anne-Marie Losique. Quelques mois plus tard, le canal 661 disparut et fut remplacé.

La deuxième tentative de lancement de Canal Indigo HD a eu lieu le 22 septembre 2008 au canal 750 sur Illico et canal 500 chez Cogeco Québec à l'occasion du spectacle de Céline Dion sur les Plaines pour les festivités du 400e de la ville de Québec. Le canal HD a été utilisé de nouveau le 24 octobre 2008 pour le match de boxe opposant Lucian Bute à Librado Andrade. Le 1er novembre 2008, Canal Indigo HD devient un service 24 heures et propose des films d'Hollywood, des évènements en direct ainsi que des films pour adultes en Haute Définition. Le 14 mars 2012, un deuxième canal HD d'Indigo devient disponible. Un troisième canal HD d'Indigo a été lancé le 23 janvier 2013, proposant uniquement des films pour adultes.

Distributeurs[modifier | modifier le code]

À l'hiver 2010, Canal Indigo est offert via ces fournisseurs:

Par câble:

  • Vidéotron Ltée
    • Câblevision HSL
    • Câblevision T.R.P.
    • Cablovision Warwick
    • Coopérative des Câblodistributeurs de l'Arrière Pays
  • Cogeco Câble
  • Cooptel
  • Sogetel
  • DERYtelecom
    • Coop câblodistribution de Saint-Henri-de-Taillon
    • Coop câblodistribution Notre-Dame-des-Monts
    • Coop de câblodistribution Sainte-Catherine-Fossambault
    • Télé-Câble Albanel Inc
    • Coop câblodistribution Saint-Fidèle
    • Shannon Vision
    • Télé-Câble Saint-Hilarion
    • Transvision Cookshire
  • Câble Axion

Canal Indigo a aussi été disponible via satellite par Shaw Direct, mais ils ont depuis remplacé par leur propre service de télévision à la carte le 27 décembre 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « TVA devient le seul propriétaire d'Indigo » sur Cyberpresse, en ligne le 20 mars 2008
  2. Décision de radiodiffusion CRTC 2009-738, consulté le 1er décembre 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]