Campylomormyrus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Campylomormyrus est un genre de poisson de la famille des Mormyridés, une famille largement répandue dans les eaux douces africaines. Les 14 espèces connues du genre Campylomormyrus ont une longueur totale comprise entre 20 et 65 cm. C'est le genre de Mormyres qui répond le mieux au surnom de "poisson-éléphant" car sa trompe, prolongeant un front souvent bombé, est formée par son museau courbé vers le bas et non par un barbillon mentonnier (qu'il possède d'ailleurs, en plus, sous cette trompe) qui n'a rien d'une trompe comme c'est le cas de Gnathonemus petersii (surnommé abusivement "poisson-éléphant") qui lui a volé la vedette dans le monde de l'aquariophilie. La "trompe" de Campylomormyrus est néanmoins osseuse et assez raide et ne joue donc pas le rôle d'une trompe d'éléphant. Bref, de tous les mormyres, c'est le profil de la tête de Campylomormyrus qui fait le plus penser à un éléphant.

D'ailleurs, plusieurs nom d'espèces de Campylomormyrus évoquent cette sorte de trompe qui les caractérise: Campylomormyrus curvirostris ("au rostre ou museau courbé"), C. elephas ("éléphant"), C. orycteropus ("oryctérope", sorte de fourmilier africain, au museau tubulaire), C. rhynchophorus ("porteur d'un bec"), C. tamandua (un des "fourmiliers sud-américains", au museau très allongé)... La trompe (ou museau) est parfois tellement allongée et effilée qu'elle fait penser à un bec plus qu'à une trompe, ce qui conduisit à la création de l'espèce C. ibis (rappelant l'oiseau échassier éponyme, au long bec courbé vers le bas), avant que celle-ci ne tombe en synonymie avec les stades juvéniles de C. numenius.

Les espèces qui présentent le plus long museau par rapport à diverses mensurations du corps sont, selon la publication citée ci-dessous, C. curvirostris et C. numenius.

Le cervelet (mormyrocerebellum: voir à ce sujet, la page des Mormyridae) chez Campylomormyrus, s'allonge en hauteur dans la même mesure que la tête chez les espèces à tête éléphantesque, donc à tête haute et à front très bombé (C. christyi, elephas, alces). Plaqués contre l'arrière du cervelet et sur toute la hauteur de ce dernier, on trouve les 2 canaux semi-circulaires verticaux du labyrinthe de l'oreille interne, donc exagérément allongés par rapport à un canal semi-circulaire horizontal très court. Un cas qui semble unique chez les poissons.

Espèces[modifier | modifier le code]

Littérature illustrée[modifier | modifier le code]

  • POLL, Max, GOSSE, Jean-Pierre & ORTS, Stéphane (1982). Le genre Campylomormyrus Bleeker, 1874. Étude systématique et description d'une espèce nouvelle (Pisces, Mormyridae). - Bull. Inst. r. Sci. nat. Belg., 54, Biol. (5): 34 pp., 2 fig., 13 pl.