Camping (film, 2006)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camping (homonymie).

Camping

Réalisation Fabien Onteniente
Scénario Franck Dubosc
Fabien Onteniente
Philippe Guillard
Emmanuel Booz
Acteurs principaux
Sociétés de production Alicéleo
France 2 Cinéma
France 3 Cinéma
Pathé
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 2006
Durée 94 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Camping est un film français réalisé par Fabien Onteniente sorti en 2006.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le 1er août de chaque année, plusieurs familles se retrouvent au camping des Flots Bleus, à Arcachon, sur la côte atlantique. Barbecues, tongs, pastis, rencontre de volley avec les naturistes, font bien sûr partie des bagages des campeurs. Des envies d'évasion au Shogun (la discothèque locale) se font pressantes. Une fois encore ces retrouvailles auraient pu être agréables si cette année n'accumulait pas les imprévus.

Les Pic n'ont plus leur emplacement 17 à cause d'une erreur du tout nouvel équipement informatique (Logicamp, le logiciel de gestion de camping en référence au véritable logiciel Unicamp, le leader des logiciels de gestion « camping »), la femme de Patrick Chirac tarde à arriver et les Gatineau, de plus en plus en froid vont finir par faire tente à part. Au milieu de tout ça, un chirurgien esthétique parisien snob, Michel Saint-Josse, qui partait vers Marbella avec sa fille tombe en panne près du camping. Pris sous l'aile de Patrick, et sans autre solution d'hébergement, il est obligé de cohabiter dans sa tente « Maréchal » et de vivre quelques jours dans cette ambiance qu'il ne connait pas et qu'il méprise, au milieu des merguez, des couverts en plastique, du thon à la catalane, des douches collectives, du Benco et des courses de canards, alors que sa fille semble prendre beaucoup de plaisir à ces vacances imprévues.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage[1][modifier | modifier le code]

Gironde (33 - Drapeau de la France France)
Arcachon
Arès (camping La Canadienne)
Pyla-sur-Mer (camping de la Dune)
(scènes au « camping des Flots Bleus »[2])
La Teste de Buch
(scènes de plage et scène sur le banc d'Arguin)
Landes[3] (40 - Drapeau de la France France)
Biscarrosse
(scènes de plage, discothèque Le Sun et camping Le Vivier)
Oise (60 - Drapeau de la France France)
Nanteuil-le-Haudouin (à côté de la gare)

Ermenonville (extérieurs garage) Ermenonville (garage)

Paris (75 - Drapeau de la France France) :
VIIe arrondissement
(début du film, scène entre Saint-Josse et sa fille)
XVe arrondissement
(générique du début, droguerie « Gatineau »)
XVIIIe arrondissement
(scène d'intérieur de discothèque )

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office Date de sortie Distributeur Source
Box-office Drapeau de la France France 5 470 000 entrées 26/04/2006 Pathé Distribution [1]
Box-office Drapeau de la Belgique Belgique 163 004 entrées 26/04/2006 Alternative Films [2]
Box-office Drapeau de la Suisse Suisse 49 376 entrées 10/05/2006 JMH Distributions [3]
Box-office Drapeau du Luxembourg Luxembourg 3 851 entrées 26/04/2006 Alternative Films [4]

Cela fait en tout 5 686 231 entrées

Distribution[modifier | modifier le code]

Dans leurs propres rôles :

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Même si le film est initialement inspiré d'un sktech de Franck Dubosc, les scénaristes n'ont pas pris le sketch comme point de départ pour l'écriture du script[4].
  • Le rôle de Jacky Pic a été initialement écrit pour Jacques Villeret[4] (à qui le film est dédié). Claude Brasseur a dit avoir joué le rôle en pensant à lui[4] et a demandé à l'équipe de dédier le film à la mémoire de l'acteur disparu. D'autre part, Brasseur a affirmé qu'il n'a pas eu à se forcer pour faire le beauf[réf. nécessaire].
  • Si ce film dresse une caricature des campings français que l'on peut trouver grossière, il défend également une certaine idée de la simplicité. C'est au milieu de gens simples, que Saint-Josse, sorte d'emblème de l’intelligentsia, s'humanise et c'est finalement dans ce camping que sa fille passe ses meilleures vacances plutôt que dans les habituels hôtels de luxe[5].
  • Franck Dubosc joue son rôle habituel de beauf dragueur et est particulièrement impliqué dans le film, à la fois en tant qu'acteur et en tant que scénariste, y mettant beaucoup de ses souvenirs car il a fait du camping jusqu'à l'âge de 36 ans[6].
  • La plupart des scènes de ce film ont été tournées en Gironde dans un vrai camping, adapté pour l'occasion, le camping de la Dune[2], au Pyla-sur-Mer, dans une région touristique proche d'Arcachon. Les scènes tournées dans les garages et leurs abords l'ont été dans d'authentiques petits garages à Nanteuil-le-Haudouin et à Ermenonville (Oise). Le point de vue de l'emplacement 17 de Jacky Pic est tourné dans le parking de la plage du Petit Nice située au sud de la dune du Pilat . Les scènes de ping-pong et de la course des canards sont filmées au camping La Canadienne à Arès[5].
  • La suite Camping 2, tournée principalement durant l'été 2009 est sortie le 21 avril 2010. On retrouve dans la distribution : Franck Dubosc, Mathilde Seigner, Antoine Duléry, Claude Brasseur, Mylène Demongeot mais également Richard Anconina et Peyo Lizarazu, frère de Bixente Lizarazu.
  • Le Camping de la Dune a bénéficié de l'effet « Camping » du film, triplant son chiffre d'affaires de 2004 à 2008, vendant des produits dérivés du film (T-shirts, sacs) et attirant un defilé de touristes qui font des photos souvenirs du portique d’entrée qui a gardé le nom des « Flots Bleus »[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) l2tc.com.
  2. a et b Camping de la Dune
  3. Voir la liste de films tournés dans les Landes
  4. a, b et c « Interview de Fabien Onteniente et Franck Dubosc pour le film "Camping" », sur abusdecine.com,‎ 2006 (consulté le 25 janvier 2012)
  5. a et b Fabien Onteniente, émission Secrets de tournage sur Europe 1, 31 juillet 2013
  6. Anecdotes du film Camping, sur Allociné
  7. « "Camping 2" fait le bonheur des Flots Bleus », sur ladepeche.fr,‎ 21 avril 2012