Campeius Vitringa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Campeius Vitringa

Campeius Vitringa[1], né le 16 mai 1659 à Leeuwarden et mort le 31 mars 1722 à Franeker, est un théologien et hébraïsant protestant néerlandais. Il fut un continuateur de l'œuvre de Johannes Cocceius.

Il reçoit sa formation à l'université de Franeker, puis à celle de Leyde. A Franeker il est l'élève le plus connu du théologien protestant Cocceius (1603-1669). C'est là qu'il devient professeur de langues orientales en 1681. Deux ans plus tard il se voit attribuer la chaire de théologie.

Ses deux travaux majeurs sont sa dissertation sur la synagogue, De Synagoga Vetere Libri Tres (Franeker, 1685; 2d ed. 1696) et son Commentaire d'Isaïe (Leeuwarden, 1714-20), qui fut largement réédité au cours du XVIIIe siècle et fut jusqu'à l'époque de Gesenius considéré comme l'exégèse la plus importante du livre d'Isaïe. On compte encore parmi ses œuvres le Sacrarum Observationum Libri Sex (Franeker, 1683-1708).

Références[modifier | modifier le code]

  • McClintock and Strong, Cyc. s.v.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. également connu sous le nom de Campegius ou Kempe Vitringa, dit « l'ancien »; Campeius Vitringa « le jeune » (1693-1723) était son quatrième fils.

Liens externes[modifier | modifier le code]