Campari Soda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Campari Soda (homonymie).
Bouteille de Camparisoda

Le Campari Soda est un apéritif à base d'eau gazeuse et de 10 % d'alcool contenu dans une bouteille en verre blanc dépoli de 9,8 cl, sans étiquette (inscription du logo en relief) et de forme conique.

Camparisoda est le premier prémélange prêt à consommer dans l'histoire des produits à faible degré alcoolique. Il est distribué principalement sur le territoire italien.

L'art et Camparisoda[modifier | modifier le code]

L'histoire débute en 1932, lorsque Davide Campari confie le soin au publicitaire Fortunato Depero de dessiner une bouteille destinée à la production industrielle : en réponse, Depero créera une bouteille en forme d'un verre retourné de style futuriste dont le profil est encore aujourd'hui le symbole de la marque. Outre la forme du produit, l'originalité est aussi de commercialiser, à cette époque, un apéritif sans étiquette papier laissant, ainsi, apparaître une couleur rouge lumineuse et un aspect givré sur toute la surface du flacon.

À la Galleria Campari[1] , musée de l'apéritif, situé à Sesto San Giovanni et inauguré en 2010, se trouvent de nombreux dessins de Depero dont l'historique Pupazzo che beve Campari Soda[2] (marionnette qui boit du Campari Soda) qui lui servit de première esquisse.

Le lien étroit entre le monde de l'art et la marque Campari se poursuit au fil des décennies, et en 2010, dans l'écrin de verdure du jardin de la Triennale de Milan (Parc Sempione), est créé Camparativo. Conçue par l'architecte et designer Matteo Ragni (Prix Compasso d'Oro – 2001), cette exposition - projet propose un espace dans lequel le design et l'architecture s'harmonisent, et où la culture, l'art et le social se rencontrent.

Et la convivialité se concrétise avec un bar en plein air où quasiment toute la décoration est inspirée de l'iconique bouteille. Original, entre autres, est le bicchiere Clic[3] : verre qui s'encastre sur le goulot de la bouteille Campari soda, facilitant ainsi sa préhension. Intéressant aussi est le porte serviettes (papier) de table où les bouteilles de Campari deviennent un sablier[4] mesurant le temps ... de consommation d'un apéritif.

L'entreprise Foscarini[5] est également présente avec une imposante suspension Tropico Sphera, couleur rouge Campari, (inspirée du modèle de Giulio Iacchetti) décorant la cage du grand escalier qui mène au parc.

En 2011, lors de Fuori Salone, Camparativo devient « incubateur d'idées et de projets », un espace destiné à la rencontre des âmes et des cœurs, en dehors de la sphère temporelle. Un lieu de travail, de relations, d'isolement et dans le même temps de totale immersion dans le monde et dans la nature : dans le jardin de la Triennale sont installés dix télescopes ainsi que des structures métalliques en forme de capsules spatiales à partir desquelles symboliquement débute le voyage vers un futur merveilleux.

Autres[modifier | modifier le code]

Également dans le domaine de l'éclairage, une dizaine de bouteilles originales de Campari Soda sont aussi utilisées dans la réalisation d'un lustre, appelé Campari Light[6] , dessiné en 2002 par Raffaele Celentano et commercialisé par Ingo Maurer.

Photothèque[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Beppe Finessi, Steven Guarnaccia, Alessandro Mendini, Camparisoda : L’aperitivo dell’arte veloce futurista da Fortunato Depero a Matteo Ragni , éditions Corraini, Mantoue, 2009, (ISBN 978-88-7570-228-1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]