Campanette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Colchicum bulbocodium Ker Gawl. (Syn.: Colchicum montanum auct. non L., Bulbocodium ruthenicum Bunge, Bulbocodium vernum L., Colchicum vernum Kunt) est un colchique miniature à tépales libres, qui fleurit à la fin de l’hiver et au début du printemps.

Description[modifier | modifier le code]

La campanette ou bulbocode, Colchicum bulbocodium subsp. bulbocodium, est une plante vivace de 5 à 15 cm. Ce géophyte possède un corme comme organe de réserve. Les (deux à) trois feuilles qui apparaissent à la fin de la floraison sont vert foncé et lancéolées.

Les une à trois fleurs, qui sont présentes durant environ trois semaines, ressemblent à celles d’un Crocus. Le périanthe est composé de six tépales dressés, lilas, rarement blancs. La floraison se situe entre début février et fin avril d’après l’altitude. Le fruit est une capsule, qui libère ses graines au début de l‘été.

Comme les autres colchiques, toute la plante contient un alcaloïde puissant et extrêmement toxique, la Colchicine, dont le nom vient de l'ancien royaume de Colchide, aujourd'hui la Géorgie.

Répartition[modifier | modifier le code]

La campanette est une plante de montagnes qu’on rencontre dans les Pyrénées orientales et les Alpes occidentales, surtout dans le Valais. Quoique rare, elle apparaît souvent en grandes colonies en zone montagnarde et subalpine (500 à 2000 m). Elle préfère une station ensoleillée, fraîche à la fonte des neiges et sèche en été.

Dans les Alpes orientales, une station isolée a été découverte en 1911 sur une pente de la Gerlitzen, près de Villach en Carinthie. Pour maintenir cette station, qui recouvre quelque 2 ha, les semis d‘épicéas y sont régulièrement arrachés.

Plus au sud (Italie centrale) et à l’est (de la Hongrie au nord du Caucase) on rencontre la subsp. versicolor[1] à plus petite fleur et à feuilles plus étroites. On en rencontre de grands groupes dans la région frontalière de Hongrie, Roumanie et Ukraine. En Roumanie on rencontre par ailleurs la var. edentatum[2] à tépales édentés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Colchicum bulbocodium var. edentatum dans la World Checklist
  2. Colchicum bulbocodium subsp. versicolor dans la World Checklist

Culture[modifier | modifier le code]

Cette plante, qu’on peut obtenir chez des bulbiculteurs spécialisés, est assez rarement cultivée dans les parcs et les jardins, principalement en rocaille.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :