Camp national-radical

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Phalange (Falanga), symbole du Camp national-radical

Le Camp national-radical (Obóz Narodowo-Radykalny, ONR) est un mouvement d'extrême droite polonais, fondé en 1934.

Il a été fondé en mai 1934, par des dissidents du Parti national-démocrate (Endecja ), inspirés par le fascisme italien, mais de moindre succès que celui-ci (entre 2 et 3 000 membres à sa création). Parmi les dirigeants, on compte Stanisław Kasznica, Henryk Rossman, ainsi que le philosophe Jan Mosdorf, ancien dirigeant des Młodzież Wszechpolska (Jeunesses polonaises).

Il a été rendu illégal quelques mois après sa fondation et a continué ses activités de façon clandestine. En 1935, le mouvement est composé de deux clans : l'aile la plus extrémiste, ONR-Falanga, que dirige Bolesław Piasecki, et ONR-ABC. Le mouvement est resté assez mineur dans la politique polonaise d'avant-guerre (moins de 5 000 membres), économiquement corporatiste, et recrute parmi les milieux modestes et la petite bourgeoisie.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le parti entre dans la résistance et sera à l'origine de la création en 1939 du Związek Jaszczurczy (Union du lézard) qui réunit de 7 à 10 000 personnes, et intègre en 1942 un mouvement de Résistance, qui réunit toutes les forces de la droite nationaliste (environ 75 000 personnes) : Narodowe Siły Zbrojne, proche de l'Armia Krajowa, mais gardera une certaine distance avec le gouvernement polonais en exil.

Jan Mosdorf, dirigeant du Camp national-radical, a d'ailleurs été déporté à Auschwitz-Birkenau, où il fut tué en 1943 pour avoir aidé des Juifs. Le mouvement a été dissous en 1944 par les autorités communistes.

Un mouvement du même nom a été créé en 1993, qui - marginal et groupusculaire au début - devient plus en plus populaire ces derniers temps. Il rassemble la jeunesse cultivée et patriotique.

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • (en) Piotr Wandycz, « Fascism in Poland: 1918-1939 », in Native Fascism in the Successor States, 1971.
  • (fr) Pierre Milza, Les Fascismes, 1991.

Lien externe[modifier | modifier le code]