Camp de concentration d'Ebensee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prisonniers affamés du camp de concentration d'Ebensee (7 mai 1945).

Le camp de concentration d'Ebensee, en Autriche, fut une annexe du camp de concentration de Mauthausen.

Ouvert le 18 novembre 1943 et libéré le 6 mai 1945, il est situé à l'extrémité sud du lac Traun à environ 75 km au sud-ouest de la ville de Linz.
Ce camp avait pour fonction première de fournir une main-d’œuvre pour la construction de tunnels destinés à accueillir des usines d'armement. Les prisonniers travaillaient près de 14 heures par jour et se relayaient pour que l'activité des chantiers soit assurée 24 heures sur 24.
La mortalité très importante est notamment due aux conditions d'hébergement totalement inadaptées aux conditions hivernales et aux rations de nourriture qui, au mieux, consistaient en 1/2 litre d'un ersatz de café, de 3/4 litre d'une soupe de pelures de pommes de terre et de 150 g de pain. Le camp n'ayant pas de crématoires, les corps étaient régulièrement convoyés vers Mauthausen.
Ebensee est d'abord commandé par Georg Bachmayer, choisi par Franz Ziereis, lui-même commandant de Mauthausen, pour son extrême brutalité. Il retourne à Mauthausen en 1944 en laissant le commandement du camp à un SS mentalement malade, Otto Riemer. Riemer ne fournissait ses sentinelles en tabac que s'ils abattaient leur quota de prisonniers quotidien.
Ce rendement macabre est si important qu'il faut bientôt construire un crématoire.

On estime à environ 20 000 le nombre de prisonniers qui y ont trouvé la mort. Aux derniers jours de la guerre, la mortalité atteignait les 350 hommes par jour. C'est sans doute, avec le camp de Gusen, la pire annexe de Mauthausen.
Dix jours après la libération du camp, Bachmayer assassine les membres de sa famille puis se suicide, mais Otto Riemer parvient à s'échapper.

Lien interne[modifier | modifier le code]