Cammell Laird

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

53° 23′ 17″ N 3° 00′ 39″ O / 53.388, -3.01087

Chantier naval de Cammell Laird
HMS Ark Royal construit par le chantier naval Cammell Laird

Cammell Laird est un des plus grands noms de la construction navale britannique du XIXe et XXe siècle. Cette compagnie est née de la fusion de Laird fils et Cie de Birkenhead et de Johnson Cammell et Cie de Sheffield vers la fin du XXe siècle.

Fondation[modifier | modifier le code]

William Laird fonde en 1824 une compagnie spécialisée dans les activités métallurgiques à Birkenhead et il sera secondé en 1828 par son fils, John Laird.

John se rend immédiatement compte de l’évolution des techniques pour la fabrication des chaudières utilisées dans la propulsion des bateaux. La compagnie devient rapidement numéro un dans la fabrication des chaudières de propulsion, mais aussi dans la fabrication des bateaux métalliques.

Johnson Cammell et Cie fondé par Henry & Thomas Johnson et Charles Cammell était une industrie métallurgique qui travaillait essentiellement pour les chemins de fer britanniques.

Les entreprises de M. Cammell et M. Laird fusionnent pour créer une compagnie internationale de construction navale. Entre 1829 et 1947, plus de 1 100 navires ont été inaugurés sur les étançons du fleuve Mersey appartenant à la compagnie Cammell Laird.

Construction navale[modifier | modifier le code]

Le premier bateau au monde construit en acier[1], fut le Ma-Robert[2], construit en 1858 pour l'expédition du Zambèze par le médecin et missionnaire David Livingstone.

La compagnie est nationalisée avec toute l'industrie britannique de construction navale en 1977. En 1986 une partie de son secteur d’activité est privatisée, mais l’état britannique reste majoritaire car Cammell Laird est le seul chantier naval capable de produire des sous-marins nucléaires classés secrets d’État.

Après quelques difficultés financières, dues à la mésaventure d'un contrat signé avec le Costa Crociere, navire de croisière pour une somme de 50 millions de livres, la compagnie est forcée de se débarrasser des chantiers navals de Birkenhead, de Gosport, de Teesside et de Tyneside.

Ces chantiers rachetés par le groupe A&P Shiprepair en 2001 ont depuis été restructurés en A&P Tyne, A&P Tees et A&P Falmouth en 2003 et se sont spécialisés dans la construction, la réparation, la maintenance navale, ainsi que dans l'expertise et le bureau d'études.

Navires de guerre construits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le premier bateau au monde construit en acier
  2. Baptisé en l'honneur de la femme de David Livingstone, Mary et de son fils, Robert.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]