Caml

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Caml (prononcé camel, signifie Categorical Abstract Machine Language) est un langage de programmation généraliste conçu pour la sécurité et la fiabilité des programmes. Il se prête à des styles de programmation fonctionnelle, impérative et orientée objet. C'est de plus un langage fortement typé.

Le style fonctionnel rapproche le langage Caml de l’écriture mathématique, notamment grâce à la récursivité et au filtrage par motif (pattern matching). Ce dernier, particularité de la famille ML, offre une syntaxe au cas par cas claire et lisible, et est aussi utilisé dans le rattrapage des exceptions, en particulier pour la gestion des erreurs. Le typage fort rend l’usage sûr mais moins souple pour le programmeur. Enfin, Caml pratique l’inférence de types pour déterminer automatiquement le type des variables et expressions et permet la généricité.

Descendant du langage ML, le Caml est développé depuis 1985 par les équipes Formel puis Cristal de l'INRIA et l'a notamment été pendant cinq ans par le professeur Guy Cousineau[1] (université Paris Diderot). Il existe deux implémentations principales de Caml.

  • Caml Light est une implémentation légère, souvent utilisée dans les milieux pédagogiques (elle est enseigné en option informatique dans la plupart des classes préparatoires en filière MPSI / MP). Caml Light n’est cependant plus développé et a été supplanté par OCaml.
  • OCaml est l'implémentation la plus avancée. Elle ajoute de nombreuses fonctionnalités, comme un système de modules beaucoup plus poussé et le support de la programmation orienté objet (reposant sur le duck typing) dont elle tire son nom.

Consortium[modifier | modifier le code]

La conception et le développement du langage Caml ainsi que son environnement sont fédérés par un consortium dirigé par l'INRIA.

Les extensions Caml[modifier | modifier le code]

Il existe un grand nombre d'extension du Caml, permettant au langage de recouvrir le plus de concepts possibles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guy Cousineau - AERES - CV, consulté sur www.aeres-evaluation.fr le 15 février 2011