Camilo García de Polavieja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camilo Polavieja.jpg

Camilo García de Polavieja y del Castillo, né à Madrid le et mort le , est un militaire et homme politique espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il rentre dans l'armée en 1858 et se fait remarquer par ses mérites au cours de la guerre d'Afrique et de la guerre de Cuba. Plus tard il lutte dans la troisième guerre carliste en Catalogne. En 188 il est nommé capitaine général d'Andalousie. Il est ensuite envoyé à Cuba, à Porto Rico puis aux Philippines, où il exerce à chaque fois les charges de capitaine général. À Cuba il démissionne en raison de divergences avec Romero Robledo, étant lui-même partisan de solutions conciliatrices. Aux Philippines c'est lui qui ordonne l'exécution du leader nationaliste José Rizal.

Sur le plan politique, après le désastre de 1898, il propose une politique dans la veine régénérationniste, qu'il dévoile au public dans un manifeste le . Il défend la nécessité de réaliser certaines réformes déterminées dans l'administration publique et la décentralisation administrative qui sont, en partie, vues d'un œil bienveillant par la bourgeoisie catalane. Poursuivant ses desseins, il fonde la Junta Regional de Adhesiones al Programa del General Polavieja (« Junte régionale d'adhésion au programme du général Polavieja »), qui fait long feu faute de soutiens extérieurs. Il est ministre de la Guerre dans le gouvernement de Francisco Silvela en 1899, mais il démissionne la même année en réaction à la forte baisse des moyens militaires établie par le ministre du budget Fernández Villaverde, qui déclenchera d'ailleurs une protestation des commerçants catalans dénommée Tancament de Caixes (littéralement « Fermeture de caisses », les commerçants choisissant de fermer leurs boutiques afin de ne pas payer de taxes et ainsi exercer une pression sur l'État).

En 1904 il est nommé Chef d'État-major par Alphonse XIII et en 1906 président du conseil suprême de Marine et de Guerre. Il est également membre de la Real Academia de la Historia.

Lien externe[modifier | modifier le code]