Camille Polonceau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Polonceau.

Camille Polonceau

Nom de naissance Jean-Barthélémy Camille
Naissance 29 octobre 1813
Chambéry
Décès 21 septembre 1859
Viry-Châtillon
Nationalité française
Profession
Ingénieur
Formation
Ascendants
Famille
Gustave Ernest Polonceau (cousin germain)

Compléments

  • Pionnier français des chemins de fer :

Jean-Barthélémy Camille Polonceau (né à Chambéry le 29 octobre 1813 - mort à Viry-Châtillon le 21 septembre 1859) est un ingénieur français des chemins de fer. Fils d'Antoine-Rémy Polonceau, il est l'inventeur de la « ferme Polonceau », une technique de charpente, et le créateur du train impérial de Napoléon III.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Antoine-Rémy Polonceau (1778-1847), un ingénieur des Ponts et Chaussées et constructeur de ponts, et cousin germain de Gustave Ernest Polonceau (1832-1900) ingénieur dans le chemin de fer qui innova sur les machines à vapeur.

Jean-Barthélémy Camille Polonceau est diplômé « Hors Ligne » de l'École Centrale des Arts et Manufactures. À sa sortie de l'école[1], Auguste Perdonnet, ingénieur en chef de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Versailles-Rive-Gauche le prend à ses côtés pour la construction de la ligne de Paris à Versailles-Rive-Gauche. C'est à ce poste qu'il conçoit en 1837 un système de « charpente en bois et fer » pour un petit bâtiment du chemin de fer, qui deviendra la « ferme Polonceau » (ferme à double poinçon disposés en V inversé).

Il est directeur de la compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle de 1842 à 1847. C'est le constructeur du train impérial de Napoléon III de la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans.

Fermes Polonceau
Fermes Polonceau

Hommages[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Barjot, Jacques Dureuil, 150 ans de génie civil: une histoire de centraliens, Presses Paris Sorbonne, 2008 (ISBN 9782840505693), pp. 61-63 Extraits en ligne (consulté le 3 août 2010).
  2. Nom de Polonceau inscrit sur la tour Eiffel : les dates 1778/1847 sont celle d'Antoine-Rémy, son père, et non Camille 1813/1859

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]