Camille Germain de Montauzan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camille Germain de Montauzan
Archéologue
Image illustrative de l'article Camille Germain de Montauzan
Naissance 2 décembre 1862
Saint-Étienne, Drapeau de la France France
Décès 22 avril 1942
Lyon , Drapeau de la France France
Nationalité française
Découvertes principales Site antique de Lyon, aqueducs romains de Lyon.

Camille Germain de Montauzan est un ingénieur des mines et archéologue français, né le 2 décembre 1862 à Saint-Étienne et mort à Lyon le 22 avril 1942[1]. Auteur d’une thèse sur l’art des ingénieurs romains, il s’est intéressé à l’histoire de Lyon dans l’antiquité à travers de nombreuses fouilles effectuées sur les sites antiques de la région lyonnaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1908, il publie une étude très remarquée sur les aqueducs antiques de Lyon.

Jusqu’à l’éclatement de la première guerre mondiale de 1914, il entreprend avec son collègue Philippe Fabia quatre campagnes de fouilles sur la colline de Fourvière à Lyon, dont le compte-rendu apparait sous la forme de trois opuscules parus au sein des Annales de l’Université de Lyon.

En 1918, il devient membre de l’académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon et le restera jusqu’à sa mort en 1942.

En 1925, il dresse le plan de la Grotte Bérelle, citerne gallo-romaine sous l’actuel lycée Saint-Just En 1926, il dégage un monument au-dessus du théâtre romain. Ce monument est nommé sanctuaire de Cybèle jusqu’en 1990 bien que les dernières fouilles entreprises depuis remettent en question cette appellation. À partir de 1933, il entreprend les fouilles du secteur des Minimes.

Son œuvre et ses recherches ont grandement inspiré ses successeurs, parmi lesquels on trouve Amable Audin, futur conservateur du Musée gallo-romain de Fourvière. Il fut également professeur d'Antiquités à la faculté des lettres de Lyon et créa l'Association lyonnaise de recherches archéologiques.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]