Cameroon Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

CAMAIR
Cameroon Airlines Corporation

alt=Description de l'image Logo Camair.png.
Création 1971 / 2006
Personnages clés Paul Ngamo Hamani (administrateur-directeur général)
Siège social Douala - Drapeau du Cameroun Cameroun
Activité Transport aérien
Sociétés sœurs 2008 liquidation de la CAMAIR
Bureau de Cameroon Airlines à Paris

Cameroon Airlines abrégée en Camair (code AITA : UY ; code OACI : UYC) était la compagnie aérienne nationale du Cameroun.

Ses retards chroniques et ses annulations de vol lui valaient souvent le surnom d’« Air peut-être »[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 22 janvier 1971 : Le Cameroun se retire d’Air Afrique pour créer une société nationale camerounaise de navigation aérienne.
  • 26 juillet 1971 : Cameroon Airlines (en abrégée CAMAIR) est créée, avec un capital initial de 1,5 milliard de francs CFA.
  • 1er novembre 1971 : Baptême de l’air et le début d’exploitation de Cameroon Airlines
  • 1972 / 1973 : Cameroon Airlines devient membre de : IATA / ATAF / AFRA
  • 1974 : Premier vol avec un équipage entièrement camerounais
  • 1981 : Premier vol en Boeing 747 Combi
  • 2002 : Création du site Internet de Cameroon Airlines Europe
  • 2004 : La compagnie étant en retard de plusieurs traites à l’organisme financier australien qui lui loue ses avions (leasing), celui-ci reprend sans préavis l’un de ses appareils, conformément au contrat : une importante série de vols sont donc annulés sur la ligne Douala-Paris.
  • 16 septembre 2005 : Interdiction de vol en France par la DGAC. La compagnie est placée sur la "liste noire", pour motifs : « De nombreux écarts aux normes internationales notamment dans le domaine du chargement des appareils, du transport de marchandises dangereuses, de la documentation nécessaire à la navigation et de la maintenance des pneumatiques ». La compagnie contourne le problème en affrétant un avion Air Italy pour sa liaison Douala-Paris ORY.
  • 4 novembre 2005 : la DGAC a de nouveau autorisé la Cameroon Airlines à utiliser ses propres avions au départ et à destination de France. Pendant la période d’interdiction la compagnie camerounaise était autorisée à desservir la France avec des appareils de location.
  • 11 septembre 2006 : Les actifs de la société sont transférés dans la société « Cameroon airlines corporation » qui reprend les activités de Camair mais pas ses passifs[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bonaberi.com: Vers une liquidation partielle de la Camair
  2. Décret fixant création de la Cameroun airlines corporation (Camair-co)