Camera Work

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camera Work
Pays États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Trimestrielle
Genre Photographie
Fondateur Alfred Stieglitz
Date de fondation 1903
Date du dernier numéro 1917
Ville d’édition New York

OCLC 461759419
Couverture du n°2 de la revue Camera Work datée de 1903

Camera Work était une revue trimestrielle de photographie, éditée de 1903 à 1917, par Alfred Stieglitz et les « photo-secessionnistes ». Elle était fort connue pour la qualité exceptionnelle de ses reproductions et pour ses efforts visant à faire de la photographie un art à part entière.

En 1893, Alfred Stieglitz était l'éditeur de American Amateur Photographer mais son style autoritaire avait éloigné beaucoup d'abonnés. Poussé à la démission, en 1896, Stieglitz revient au New York Camera Club et transforme son journal en un périodique d'art sérieux appelé Camera Work. Il annonça que chaque image publiée serait une œuvre et non une simple photographie. En 1902, Stieglitz forma un groupe coopté qu'il baptisa « Photo-Secession », pour obliger le monde de l'art à reconnaître la photographie « comme un moyen distinct d'expression individuelle ». Parmi ses membres on comptait Edward Steichen, Gertrude Käsebier, Clarence White et Alvin Langdon Coburn. Photo-Secession monta ses propres expositions et devint éditeur de Camera Work.

Dans son premier numéro, Stieglitz proclama que :

Only examples of such work as gives evidence of individuality and artistic worth, regardless of school, or contains some exceptional feature of technical merit, or such as exemplifies some treatment worthy of consideration, will find recognition in these pages.[1]

Camera Work a présenté des travaux à l'avant-garde de photographes américains et européens et était connue pour la très grande qualité de ses reproductions. Les images imprimées étaient photogravées à la main à partir des négatifs originaux[1]. Steichen élève les héliogravures sur papier Japon au rang de tirages originaux, avec leurs contours veloutés et leurs noirs profonds[2].

En plus de la photographie, Camera Work a aussi reproduit des travaux d'art moderne comme ceux de Rodin et de Matisse avant qu'ils ne soient connus. En raison de difficultés financières récurrentes et du coût élevé des reproductions, Camera Work cessa de paraître en 1917. Camera Work a été un forum pour redéfinir les objectifs artistiques de de la photographie[3].

En 2007, la valeur d'une collection de Camera Work a été évaluée, à Philadelphie, en 2007, entre 60 000 et 90 000 dollars.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Seuls des travaux faisant preuve d'une individualité et d'une valeur artistique, indépendamment de l'école, ou contenant quelque caractéristique exceptionnelle du point de vue technique, ou donnant l'exemple de certains procédés dignes de considération, trouveront de la reconnaissance dans ces pages. », « Photography's Turning Point: The Journal Camera Work »,‎ March 5, 2004 (consulté le 17 décembre, 2007)
  2. http://www.jeudepaume.org/?page=document&idArt=259&lieu=1&idDoc=436
  3. « Selections from Camera Work, 1903 - 1911 »,‎ July 8, 1999 (consulté le 17 décembre, 2007)