Camellia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir K-Mélia.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camellia (homonymie).
Camellia japonica - Muséum de Toulouse

Les camélias sont des plantes à fleurs de la famille des Theaceae, originaire d'Asie orientale et méridionale de l'est depuis la chaîne himalayenne, au Japon et en Indonésie. Le nombre d'espèces que contient le genre varie, selon les botanistes, entre 100 et 250 espèces. Carl von Linné baptisa Camellia[1]deux plantes japonaises décrites par Engelbert Kaempfer (probablement C. sasanqua et C. japonica), en l'honneur du frère jésuite Jiří Josef Camel (latinisé en Camellus) rendu célèbre par ses écrits sur la flore des Philippines. Camellia est un genre à vocation ornementale mais aussi agroalimentaire, avec le Camellia oleifera et le théier, Camellia sinensis. La plupart des espèces fleurissent en hiver, mais la floraison peut s'étendre de septembre à mai selon les variétés.

L'orthographe latine est Camellia. On doit sans doute à Alexandre Dumas fils la francisation du mot, dans le titre de son fameux roman La dame aux camélias.

Le camélia connut un engouement très fort durant la première moitié du XIXe siècle. Une des plus belles iconographies du genre est celle publiée par l'abbé Berlèse entre 1839 et 1843[2], un botaniste horticulteur qui en possédait une collection de plus de trois cents espèces et cultivars.

Jusque là uniquement connu par une seule espèce, Camellia japonica, et ses cultivars, l'introduction de nouvelles espèces au début du XXe siècle relance l'engouement pour ce genre, l'hybridation permettant d'introduire de nouveaux caractères, comme le parfum, les petites fleurs, et même la floraison estivale avec l'espèce nouvelle Camellia azalea, découverte en 1984 en Chine.

Principales espèces[modifier | modifier le code]

Camellia sasanqua

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Note[modifier | modifier le code]

  1. De Natura Rerum, vol. 2 p. 698[1].
  2. Iconographie du genre Camellia ou description et figures des Camellia les plus beaux et les plus rares peints d'après nature, Paris, 1839-43, 400 p., 300 pl. coul. MBG Library

Le camélia était la fleur préférée de Gabrielle Chanel.