Cambrien (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yr.Hen.Ogledd.550.650.Koch.jpg
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cambrien (homonymie).

Le cambrien est une langue celtique du groupe brittonique, parlée dans l’île de Bretagne par une partie des Bretons insulaires. Elle s'est éteinte au XIIe ou au XIIIe siècle, les invasions des peuples germaniques (Angles, Jutes et Saxons), scots (Gaels) et scandinaves, ainsi que l'incorporation du royaume de Strathclyde au royaume d’Écosse ayant bouleversé les anciens codes culturels des Bretons insulaires.

Elle ne nous est connue que par trois mots insérés dans un texte latin : Leges inter Brettos et Scottos. Ces trois mots sont « galnys », « mercheta » et « kelkyn » dont les équivalents en gallois moderne sont « galanas », « mercheta » et « cylch » (en breton « merc'heta » et « kelc'h », pour les deux derniers). Des noms propres figurent aussi dans la Vie de saint Kentigern. C’est dans la toponymie que cette langue semble avoir laissé le plus de traces.

La zone de locution se situait de part et d’autre de l’actuelle limite entre l’Écosse et l’Angleterre (Hen Ogledd), du côté ouest, dans les royaumes de Rheged, du Strathclyde, du côté est, dans le royaume du Gododdin en plus de l’Elmet plus au sud. Certains avancent que les bardes Taliesin et Aneurin du VIe siècle auraient composé leurs œuvres dans cette langue. D'après les textes de ces derniers qui nous sont parvenus, elle ne serait guère différente du gallois ancien, mieux connu, ni probablement du cornique parlés à cette époque dans l'île de Bretagne.

Dans les années 2000 une petite communauté tente de recréer cette langue et de la revitaliser[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) site web.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]