Camaïeu (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camaïeu.

Camaïeu

Description de l'image  LogoCamaieu.gif.



Personnages clés Elizabeth Cunin (président)[1]
Siège social Drapeau de France Roubaix (France)
Direction Thierry Jaugeas
Activité Industrie vestimentaire
Produits Vêtements
Site web www.camaieu.com
Chiffre d’affaires 810 millions en 2010
Ancien logo

Camaïeu est une entreprise de distribution textile focalisée sur le segment de la femme de 25 à 35 ans avec un positionnement mode milieu de gamme, dirigée par Elisabeth Cunin. Les collections sont renouvelées en permanence, les produits basiques ayant une diffusion supérieure aux produits très mode. Le réseau est constitué de plusieurs centaines de magasins, de surface généralement inférieure à 500 m2 (1000 boutiques en 2012 dont 400 à l'étranger).

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé en 1984, Camaïeu change de stratégie en 1996 et se recentre sur les boutiques de vêtements et accessoires destinés aux femmes 20-40 ans. Camaïeu Hommes est cédé au groupe Mulliez qui rebaptise l'enseigne en 2000 Jules, et Camaïeu Enfants est cédé à Jean Duforest un ancien de Camaïeu Enfant, qui rebaptise l'enseigne en 2000 en Okaïdi, les segments homme et enfant ne font donc plus partie du groupe. Le segment féminin Camaïeu est un des principaux acteurs du marché français du prêt-à-porter depuis les années 1990.

En 2000 le réseau s'étend à l’international en ouvrant des boutiques en Europe. Des accords sont également passés avec des partenaires en Russie et au Moyen-Orient.

Mouvement social[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

En 2011-2012, en France, un mouvement social voit le jour dans l'entreprise. Selon le journal Le Canard enchaîné la politique sociale de Camaïeu est faible : pas de Chèque-vacances et une prime de 50 euros par mois supprimée en mai 2012 alors que l'entreprise aurait réalisé un milliard d'euros de chiffre d'affaires sur l'exercice précédent et distribué 48 millions d'euros de dividendes à ses actionnaires[2]. Une grève de neuf jours a eu lieu en 2011 dans les entrepôts et les syndicats ont appelé à des décrochages[3].

Sous traitance au Bangladesh[modifier | modifier le code]

Des étiquettes de la marque Camaïeu ont été retrouvées dans les décombres de l'immeuble de Rana Plazza au Bangladesh. L'effondrement du Rana Plaza dû aux mauvaises conditions de sécurité sur le site a causé la mort de 1127 personnes[4]. Un porte parole de la marque a déclaré ne pas comprendre comment un pantalon de la marque avait été retrouvé sur place[5].

Données boursières[modifier | modifier le code]

Camaïeu est cotée en bourse depuis le 19 juin 2000. L'entreprise est actuellement (2012) détenue aux deux tiers par le fonds d'investissement Cinven[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Socha, Miles, « Nancy Pedot Named CEO of Comptoir des Cotonniers », sur WWD,‎ 6 novembre 2013 (consulté le 6 novembre 2013)
  2. Le Canard enchaîné, 27 juin 2012, page 8, article Un Camaïeu de bas salaires
  3. Libération du 15 juin 2012 (date Internet le 14 juin 2012), Article Les salariés dégradés de Camaïeu
  4. [1]
  5. [2].
  6. Journal L'Humanité, 15 juin 2012, Article Chez Camaïeu : "Des salariés en CDI qui se retrouvent à toucher le RSA en 2012, mais c'est Germinal !"