Caméléon casqué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chamaeleo calyptratus

Description de cette image, également commentée ci-après

Chamaeleo calyptratus

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Iguania
Famille Chamaeleonidae
Genre Chamaeleo

Nom binominal

Chamaeleo calyptratus
Duméril & Bibron, 1851

Synonymes

  • Chamaeleo calcaratus Peters, 1870
  • Chamaeleo calcarifer Peters, 1871
  • Chamaeleo chamaeleon calcarifer Peters, 1871

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 04/02/77

Chamaeleo calyptratus, le Caméléon casqué ou Caméléon casqué du Yémen, est une espèce de sauriens de la famille des Chamaeleonidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Aire de répartition de l'espèce Chamaeleo calyptratus selon l'UICN (consulté le 15 janvier 2013).

Cette espèce se rencontre en Arabie saoudite et au Yémen[1].

Elle a été introduite en Floride.

Description[modifier | modifier le code]

Chamaeleo calyptratus femelle
Chamaeleo calyptratus

Le mâle peut atteindre 50 à 60 cm de long, est de couleur verte avec des rayures jaunes et orange contrairement aux femelles qui sont uniformément bleues ou vertes. Il possède sur la tête un casque imposant caractéristique.

Le caméléon casqué fréquente les zones humides avec une forte amplitude thermique (25-30 °C le jour et 20 °C la nuit). On peut l'observer dans les zones cultivées, ou au sommet des arbres.

  • Différenciation des sexes : le mâle possède une sorte d'éperon sur les pattes.
  • Maturité sexuelle : 4 - 6 mois.
  • Gestation : entre 1 et 3 mois.
  • Incubation : entre 140 et 230 jours.
  • Ponte : 3 à 4 pontes de 30 à 80 œufs par an en moyenne.
  • Longévité : 4-6 ans.

[réf. nécessaire]

Comportement[modifier | modifier le code]

Ce caméléon est considéré comme « solitaire », car il supporte très mal d’avoir un autre caméléon en face de lui. Lors d'une intimidation, il est possible que le caméléon ait un changement de comportement. Il gonfle les flancs et change de couleurs avec des couleurs assez vives. Il ouvre la gueule et souffle jusqu'à ce que l'un des deux soit dominé et parte.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (7 juin 2012)[2] :

En captivité[modifier | modifier le code]

Ce caméléon est élevé par certains terrariophiles[3].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Duméril & Bibron, 1851 : Catalogue Methodique de la Collection des Reptiles. Museum d’Histoire Naturelle de Paris, Gide & Baudry, p. 1-224 (texte intégral).
  • Peters, 1871 "1870" : Beitrag zur Kenntnis der herpetologische Fauna von Südafrika. Monatsberichte der Königlich Preussischen Akademie der Wissenschaften zu Berlin, vol. 1870, p. 110-115.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Référence Reptarium Reptile Database : Chamaeleo calyptratus  (en)
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 7 juin 2012
  3. (fr) Philippe Gérard, Le terrarium : manuel d'élevage et de maintenance des animaux insolites, Animalia éditions,‎ 2004, 176 p. (ISBN 2-915740-07-0), p. 88