Calopteryx virgo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Calopteryx virgo meridionalis - femelle
Muséum de Toulouse

Calopteryx virgo, le Caloptéryx vierge (anciennement Agrion vierge) est un insecte odonate du sous-ordre des zygoptères ou demoiselles qui fait partie d'une famille qui ne comprend, en Europe, qu'un seul genre, Calopteryx.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758, sous le nom initial de Libellula virgo.

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Libellula virgo (Linné, 1758) protonyme
  • Agrion virgo (Fabricisus)

Description[modifier | modifier le code]

Le corps est bleu-vert métallique irisé et les yeux bleu-vert. Le dimorphisme sexuel est important.

La femelle a des ailes iridescentes brunes et assez foncées, ornées d'une petite tache blanche près de l'extrémité. Son abdomen est bleu avec une partie bronze à l’extrémité.

Le mâle a les ailes brun noir foncé veinées de bleu. Les immatures sont plus pâles, avec des ailes de couleur bronze.

Habitat[modifier | modifier le code]

Zones humides, et plutôt aux abords des eaux vives.

On peut noter que cet insecte apprécie des cours d’eau plus frais et plus rapides par rapport aux autres espèces de demoiselles. Elle préfère aussi les cours d’eau de taille moindre et plutôt ombragés ou élevés. On la trouve typiquement dans ruisseaux boisés.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est présente de l'Europe occidentale (Portugal et nord de l'Espagne surtout) au Proche-Orient, pouvant atteindre le Caucase à l’est, la Finlande et la Suède au nord et localisée au Maghreb (nord du Maroc et nord de l'Algérie).
Partout en France (sauf haute montagne), présente en Corse.

Reproduction et cycle de vie[modifier | modifier le code]

La femelle fécondée pond jusqu'à 300 œufs durant la période de reproduction, sur les plantes émergées ou flottantes.

Les œufs éclosent après environ 14 jours.

La larve ressemble à un bâton muni de longues jambes. Elle se développe sous l’eau durant un à deux ans dans la végétation, les débris de plantes ou les racines submergées. Elle hiverne dans la boue.

Comportement[modifier | modifier le code]

Les mâles, territoriaux, vont se percher sur des plantes de la berge (et, peu farouches, sur un observateur immobile) ou sur les arbres de la ripisylve. Ils chassent des insectes qui passent et retournent souvent sur les mêmes perchoirs.

Ils peuvent voler loin de l’eau, de même que les femelles qui n’y retournent que pour pondre ou chercher un partenaire sexuel.

Statut[modifier | modifier le code]

Cet insecte est sensible à l’oxygénation de l’eau.

Il souffre donc des diminutions de teneur en oxygène de l’eau qui peuvent résulter de l’eutrophisation du milieu (prolifération d’algues invasives due à des rejets de phosphate et/ou d’azote) ainsi que de l’oxydation de matière organique ou de composés chimiques.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • K.-D. B. Dijkstra, illustrations: R. Lewington, Guide des libellules de France et d'Europe, Delachaux et Niestlé, Paris, 2007, ISBN 978-2-603-01639-8. Réimpression 2011, 320 p.