Calopterygidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Calopterygidae forment une famille de libellules qui fait partie des zygoptères dans l'ordre des odonates. Cette famille comprend plus de 150 espèces. Ce sont de grandes demoiselles avec généralement une coloration métallique. Elles volent par petits bonds, battant des ailes relativement lentement. Comme tous les odonates, ces demoiselles sont carnivores et se nourrissent de divers insectes. Les naïades (larves) s'alimentent de petits invertébrés et utilisent leur masque, un labium modifié, pour les capturer[1]. Les larves d'éphémères sembleraient être l'une de leurs proies de prédilection[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

larve Calopteryx
Larve Calopteryx.

Ces grandes demoiselles à coloration métallique portent des ailes plus larges que celles des autres zygoptères et au repos, elles sont maintenues ensemble ou légèrement entrouvertes au-dessus du corps. Leurs ailes présentent également des taches noires, brunes, ambre ou rouges ou peuvent être entièrement noires.

Les naïades (larves) sont allongées, de forme rectangulaire et possèdent de longues antennes avec un scape aussi long que les autres articles antennaires réunis. Généralement, elles sont de coloration brune avec quelques taches et on les trouve dans les détritus, au fond des cours d'eau[3].

Habitat[modifier | modifier le code]

Les Calopterygidae fréquentent les ruisseaux permanents et les rivières. Certains vivent à proximité des lacs, étangs ou sous-bois[4].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Comportements territoriaux[modifier | modifier le code]

Les mâles sont connus pour être très territoriaux et deviennent agressifs durant la période de reproduction[5]. Ils chassent et agressent les intrus (mâles de la même espèce, autres espèces d'odonates et même d'autres insectes) pénétrant dans leur territoire. Cette zone se compose habituellement d'une perche surplombant plusieurs sites de pontes. Les mâles occupent leur territoire pendant 1 à 8 jours[6].

Parade nuptiale[modifier | modifier le code]

Chez certaines espèces, les mâles pratiquent une parade nuptiale pour courtiser leurs partenaires, un comportement très rare dans le monde des demoiselles. Cette parade nuptiale consiste en prouesses aériennes complexes finissant par un vol stationnaire face à la femelle. Si la femelle est réceptive, elle acceptera d'être prise en tandem[7].

Lors de la ponte, le mâle garde la femelle, avec un contact direct des cerques sur son prothorax. Celle-ci pond dans la végétation submergée. Le mâle quittera la femelle à la fin de la ponte.

Classification[modifier | modifier le code]

Il existe 3 sous-familles avec 16 genres [8] :

Sous-famille des Caliphaeinae Tillyard & Fraser, 1939 :

Sous-famille des Calopterygidae Selys, 1859 :

Sous-famille des Hetaerininae Selys, 1853:

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Calopterygidae », sur www.cfb.unh.edu (consulté le 16 décembre 2014)
  2. Tennessen, K J. 1984. The nymphs of Calopteryx amata and C. angustipennis (Odonata: Calopterygidae). Entomological Society of Washington 86:602-607.
  3. (en) James G. Needham, Minter J. Westfall, Jr. and Michael L. May, Gainesville, FL 32608, Scientific Publishers, 4460 SW 35th Terrace, Suite 305, 2000, 939 p. p. (ISBN 0-945417-94-2)
  4. Pilon, J-P et D. Lagacé 1998. Les Odonates du Québec. Entomofaune du Québec, Québec. 367 pages
  5. Stettmer, C. 1996. Colonisation and dispersal patterns of banded (Calopteryx splendens) and beautiful demoiselles (C.virgo) (Odonata: Calopteryigidae) in south-east German streams. European Journal of Entomology 93:578-593.
  6. Waage, J.K. 1973. Reproductive Behavior and its relation to territoriality in Calopteryxmaculata (Beauvious) (Odonata: Calopterygidae). Behavior 47:240-256.
  7. (en) Ed Lam, Damselflies of the Northeast, Forest Hills, New York, Biodiversity Books,‎ 2004, 96 p. p. (ISBN 0-9754015-0-5)
  8. Martin Schorr, Martin Lindeboom, Dennis Paulson, « World Odonata List », University of Puget Sound,‎ 28 octobre 2010 (consulté le 21 octobre 2010)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]