Callejon (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Callejon

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Callejon au Wacken Open Air en 2013.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Metalcore
Années actives Depuis 2002
Site officiel www.callejon.de
Composition du groupe
Membres Bastian „BastiBasti“ Sobtzick (chant)
Bernhard "Bernie" Horn, Christoph "Kotsche" Koterzina (guitares)
Thorsten "Totti" Becker (basse)
Maximilian "Kotze" Kotzmann (batterie)
Anciens membres Frank Walther, Simon Vohberger (basse)
Bodo Stricker (batterie)
Thomas Buschhausen (guitare)
Logo

Callejon (prononcé comme le mot espagnol) est un groupe de metalcore allemand, dont les membres viennent de Düsseldorf, Ratingen et Cologne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Callejon est fondé en 2002. L'année suivante, il publie une demo. Chronos EP sort en février, suivi du premier album Willkommen im Beerdigungscafé, le 7 juillet 2006, qui est l'occasion d'une tournée de trois semaines en février 2007. En septembre 2007, un contrat est signé avec Edition TAKK, une filiale de SONY/ATV Music Publishing Germany. Thomas Buschhausen et Thorsten Becker viennent compléter le groupe fin 2007. Une tournée d'hiver est faite autour du EP Fauler Zauber Dunkelherz. Le batteur Sven Wasel est remplacé par Bodo Stricker.

En mai 2008, le groupe signe pour Nuclear Blast. L'album Zombieactionhauptquartier sort le 28 novembre 2008. Le sujet des zombies donne au style de musique le nom de "zombiecore". Il comprend une collaboration de Nico du groupe hip-hop K.I.Z. sur le titre Porn from Spain. Le magazine Orkus en fait sa nouveauté du mois.

Le 26 mars 2010, Callejon met en diffusion sur Internet l'album Videodrom, inspiré du film de David Cronenberg. Le groupe annonce la mort le 11 août d'un membre fondateur, le bassiste Sebastian Gallinat, âgé de 26 ans, sans donner de détails[1]. La même année, le groupe et Nuclear Blast se séparent de commun accord.

Durant l'été 2011, le groupe fait une tournée intitulée Diese Tour macht betroffen avec un nouveau guitariste pour des raisons de santé de celui qui est remplacé. En août 2011, le magazine Metal Hammer consacre un numéro spécial pour les vingt ans de l'album noir de Metallica. À cette occasion, il demande à divers groupes de reprendre les titres de l'album. Il demande ainsi à Callejon sa version de Wherever I May Roam.

Le 17 janvier 2012, le groupe annonce sur son site Internet son retour en studio pour un nouvel album avec le label Four Music. Blitzkreuz sortira le 9 juin. Il se place à la neuvième place des ventes d'albums en Allemagne. Le 10 novembre 2012, le concert au Live Music Hall à Cologne est interrompu après que des parties du plafond sont tombées. Selon Focus, onze personnes sont légèrement blessées[2]. Ce concert est le dernier du Blitzkreuz-Tour.

Le 11 janvier 2013, le groupe publie un album de reprisesMan Spricht Deutsch sous le nom de Kallejon. En mars, il apparaît dans l'émission télé On Tape (ZDFkultur) et à Circus HalliGalli (ProSieben). Le groupe est présent dans les festivals With Full Force et Wacken Open Air. En février 2014, Callejon et le groupe japonais Coldrain sont la première partie de la tournée européenne de Bullet for My Valentine (sauf en Scandinavie et en Russie)[3]'[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums
  • 2006: Willkommen im Beerdigungscafé
  • 2008: Zombieactionhauptquartier
  • 2010: Videodrom
  • 2012: Blitzkreuz
  • 2013: Man spricht Deutsch
  • 2013: Man Spricht Deutsch Tour Edition (Live)
EPs
  • 2005: Chronos
  • 2007: Fauler Zauber Dunkelherz
CD Promos
  • 2008: Porn from Spain / Zombiefied
  • 2009: Sommer, Liebe, Kokain
  • 2011: Wherever I May Roam
  • 2012: Schrei nach Liebe
Singles
  • 2009: Phantomschmerz
  • 2012: Porn From Spain 2
  • 2012: Kind im Nebel
Démos
  • 2003: Demo 2003

Notes et références[modifier | modifier le code]