Calice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

La racine indo-européenne du mot Calice est *K°lik- = coupe, vase. On la retrouve dans le sanskrit Kalásas (coupe, pot) et Kalika (bouton de fleur), en grec ancien Kúliks (coupe), en latin calix (coupe, vase à boire).

À l'origine, le mot calix / calice désigne donc une coupe à boire, sans anse et de n'importe quel matériau, bois, terre ou métal. Sa forme creuse, servant de réceptacle et de retenue de liquide, a servi par comparaison à désigner le calice de la fleur.

Un calice peut être :

  • en botanique, le calice est constitué par l'ensemble des sépales. Premier verticille floral, il a un rôle protecteur de la fleur.
  • en anatomie, le calice est une partie du rein véhiculant l'urine.
  • en liturgie, le calice est un vase sacré présentant la forme d'une coupe évasée portée sur un pied élevé et employé dans la célébration eucharistique pour la consécration du vin (voir aussi Saint Calice).
  • dans la mythologie, le calice est un humain mordu par un vampire d'une certaine manière et qui permet à un vampire de se nourrir.

Expressions[modifier | modifier le code]

  • boire le calice : Se résigner à faire, à souffrir ce que l’on ne peut empêcher.
  • boire le calice jusqu’à la lie : Souffrir une longue douleur, une humiliation complète, éprouver un malheur dans toute son étendue.
  • au Québec, le mot prononcé câlice est un sacre.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

L'ancien symbole féminin était « V » , il est appelé calice et représente l'utérus, il est le symbole de la féminité et de la fécondité.[réf. nécessaire]