Calcaire coquillier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Calcaire coquillier

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Calcaire coquillier à Olympie

Catégorie roche sédimentaire
Sous-catégorie calcaire
Texture variable
Couleur variable
Dureté variable

Un calcaire coquillier est un type de roche calcaire constituée de restes d'organismes, dont les tests sont identifiables. Ils ne sont cependant pas, comme dans le cas de la lumachelle, orientés plus ou moins parallèlement à la stratification. Ces deux types de roches pourraient aussi être réunies sous le terme de calcaires bioclastiques.

Pierre de construction[modifier | modifier le code]

Calcaire coquillier utilisé comme pierre de taille

Il est fréquemment utilisé en construction. Par exemple en Languedoc, la pierre de Pignan et celle de Castries ont servi à bâtir les monuments de Montpellier et des environs[1].

Dès l'Antiquité, le calcaire coquillier servit à la construction de monuments, jusqu'aux plus prestigieux, comme le gigantesque temple de Zeus à Olympie, largement constitué d'un type de calcaire à très grosses coquilles.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Bousquet, Géologie du Languedoc-Roussillon, Montpellier-Orléans, Les Presses du Languedoc / Éditions du B.R.G.M.,‎ 1997 (ISBN 2-71590-851-2)
  • J. Guillemot, Éléments de géologie, Paris, Éditions Technip,‎ 1986 (ISBN 2-7108-0498-0)

Notes, références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Bousquet, Géologie du Languedoc-Roussillon, 1997.