Calès (Lot)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calès.
Calès
Moulin de Cougnaguet
Moulin de Cougnaguet
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Lot
Arrondissement Gourdon
Canton Payrac
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Souillac Rocamadour
Maire
Mandat
Marie-Noëlle Tsolakos
2014-2020
Code postal 46350
Code commune 46047
Démographie
Population
municipale
172 hab. (2011)
Densité 5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 48′ 48″ N 1° 32′ 19″ E / 44.8133333333, 1.5386111111144° 48′ 48″ Nord 1° 32′ 19″ Est / 44.8133333333, 1.53861111111  
Altitude 277 m (min. : 99 m) (max. : 295 m)
Superficie 34,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Calès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Calès

Calès est une commune française, située dans le département du Lot en région Midi-Pyrénées.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Calès peut provenir[1] :

  • soit de la racine indo-européenne kal qui signifie pierre à laquelle fut ajoutée le suffixe -ensis ;
  • soit d'un nom de domaine gallo-romain : Calcius avec le suffixe -anum.

Géographie[modifier | modifier le code]

Calès est une commune située dans l'ancienne région du Quercy, en haute Bouriane, sur le causse de Gramat. Elle est bordée à l'est par l'Ouysse et traversée par la D673 qui relie Gourdon et Rocamadour.

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est en 930 qu’apparaît le nom de CALES. La paroisse fut alors donnée à l’abbaye Saint Martin de Tulle. Le Village a connu beaucoup de vicissitudes. Il subit pillages et exactions de la part des Anglais au milieu du XIVe siècle. Les guerres de religion ne l’épargnent pas et ce sont ensuite les troupes de brigands et la peste qui sévissent. Au cours du XIXe siècle le village se repeuple et la population tire ses ressources de la vigne jusqu’à sa disparition en raison du phylloxera.

Vie Locale[modifier | modifier le code]

Restauré, CALES est actuellement un village où l’on s’arrête, que l’on visite et où l’on séjourne. L’économie repose : - sur l’agriculture : élevage de brebis caussenardes dont la qualité est très appréciée - sur le tourisme : deux hôtels restaurants permettent aux visiteurs de séjourner agréablement dans la région. La présence de nombreux gîtes et chambres d’hôtes attire une clientèle de plus en plus assidue.


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1961 2001 Georges Floirac SE  
mars 2001 2014 Jacqueline Vergnes SE 11 conseillers municipaux
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 172 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
554 601 941 674 654 661 669 704 705
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
696 723 683 620 623 614 576 588 504
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
505 471 422 305 256 232 230 184 162
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
155 139 131 130 141 149 127 125 164
2011 - - - - - - - -
172 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Au début du XXe siècle, Calès comptait 504 habitants[4].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ouysse.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Albert Floirac (?-), maire de 1959 à 1961, trésorier générale de la Chambre Syndicale des VRP, membre du Comité Confédéral de la Confédération des Cadres, Médaillé de l'ordre national du Mérite, ancien Combattant 1914-1918.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy,‎ juin 2002, 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 108
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  4. Le Lot chapitre Centres d'excursion p.232 - Armand Viré - Réédition de l'ouvrage de 1907 - ISBN 2-7455-0049-X
  5. « Moulin de Cougnaguet », base Mérimée, ministère français de la Culture

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :