Cake-walk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cake.
Grande compétition de cake-walk ouverte à tous.
Affiche de spectacle américaine de 1896.

Le cake-walk ou cake walk est une danse populaire née parmi les Noirs de Virginie, pour imiter avec ironie l'attitude de leurs maîtres se rendant aux bals. Apparu vers 1870, il fut importé en Europe vers 1900 via le music-hall.

Le rythme du cake-walk fut repris par le ragtime.

Dans le sud des États-Unis, les esclaves disposaient de rares moments de détente. Le dimanche, ils profitaient parfois de l'absence des maîtres pour faire vivre ce qui leur restait de tradition africaine. Ces moments si rares comptaient beaucoup pour eux. Parfois, les colons conciliants assistaient à ces rendez-vous et récompensaient les meilleurs danseurs par un gâteau, d'où le nom de cake-walk (« marche du gâteau ») donné à ce type de danse syncopée, en forme de marche.

Claude Debussy composa en 1908 Golliwogg's cake-walk, pour piano, dans son Children's Corner. L'un de ses Préludes, titré Général Lavine - excentrique, est également "dans le style et le mouvement d'un cake-walk" (selon les mots de Debussy).

Georges Méliès réalisa un film en 1903 intitulé Le Cake-walk infernal mettant en scène un groupe de danseurs pratiquant le cake-walk en enfer.

Exemples de morceaux[modifier | modifier le code]

Interprètes connus (enregistré)[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]