Cajetan von Felder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cajetan Freiherr von Felder)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Felder.
Portrait de Felder en 1861
Page du Reise Fregatte Novara. Lepidoptera. 1. Rhopalocera, Papilionidae

Cajetan Freiherr von Felder[Notes 1], né le 19 septembre 1814 à Vienne et mort le 30 novembre 1894 dans cette même ville, est un juriste et un entomologiste autrichien, spécialiste des lépidoptères. Il fut maire de Vienne pendant dix ans, participant à l'amélioration des infrastructures de la capitale impériale et ordonnant de nouvelles constructions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il perd sa mère à l'âge de huit ans et son père à l'âge de douze ans. Il a un frère, Carl, et une sœur, Amalie. Il poursuit ses études à la pension du lycée classique des bénédictins de l'abbaye de Seitenstetten, puis au lycée de Brünn où enseigne son oncle maternel et tuteur, Franz Zrza. Ensuite il étudie le droit à l'université de Vienne de 1834 à 1838. Il s'intéresse depuis son jeune âge à la littérature des auteurs classiques de l'Antiquité, aux langues étrangères et aux sciences naturelles. Il fait un grand tour de l'Europe à pied à travers la Suisse, la Hollande, l'Angleterre, l'Écosse, puis l'Irlande, la Belgique, la France, l'Espagne et enfin la Sicile.

En 1838-1840, il travaille auprès du maire de la ville de Brünn et ensuite pendant sept ans en tant que Konzipient auprès de l'avocat viennois Anton Wandratsch. Il est promu au titre de doctor juris de l'université de Vienne en 1841 et épouse le 15 mai de cette année Josefine Sowa, fille d'un médecin de Wischau. Il passe son examen d'avocat en février 1848 auprès de la cour d'appel de Vienne.

Il est élu au conseil du premier district de Vienne en août 1848 et en octobre au conseil municipal de la ville qu'il quitte un ans plus tard. Il se consacre avec succès à sa carrière professionnelle qui lui permet d'acquérir une clientèle importante. Il retourne au conseil municipal en 1861 s'occupant de diverses commissions d'aménagement de la capitale.

Après la mort du maire Andreas Zelinka, il est élu maire de la ville (son adversaire est Julius Newald) de 1868 à juillet 1878. Sa fille Marie épouse l'avocat Frank en 1868. Il reçoit de François-Joseph en décembre 1869 le droit à vie de membre de la chambre des seigneurs. Il est annobli en 1878 avec le titre de baron et prend dès lors la particule von. Sa femme, malade depuis longtemps, meurt en 1879.

Avec Alois Friedrich Rogenhofer (1831-1897), il fait paraître Reise Fregatte Novara. Lepidoptera [Voyage de la frégate Novara autour du monde. Lepidoptera] en trois volumes de 1865 à 1867. Avec l'aide de son fils, Rudolf Felder (mort en 1871 à l'âge de vingt-huit ans), il amasse une collection immense de coléoptères et de papillons qui se trouve aujourd'hui au Muséum d'histoire naturelle de Vienne et à celui de Londres. Une recension d'environ mille lettres et cartes postales du monde entier destinées au baron von Feder entre 1856 et 1891 est conservée au Muséum d'histoire naturelle de Vienne: c'est une collection unique de témoignages d'entomologistes du XIXe siècle.

Il passe les dernières années de sa vie, de plus en plus aveugle, à dicter ses souvenirs. Il est enterré au cimetière de Weidling en Basse-Autriche. Une rue porte son nom à Vienne dans le Ier arrondissement.

Liste partielle des publications[modifier | modifier le code]

  • 1865 : avec Rudolf Felder (1842-1871), Reise der österreichischen Fregatte Novara um die Erde in den Jahren 1857, 1858, 1859 unter den Behelfen des Commodore B. von Wüllkerstorf-Urbair. Zoologischer Theil. Zweiter Band. Zweite Abtheilung: « Lepidoptera. » Wien, Carl Gerold’s Sohn, pp. [2] + 137–378, pls. 22–47.
  • 1964 : Erinnerungen eines Wiener Bürgermeisters [Souvenirs d'un maire de Vienne], Forum-Verlag, édition présentée par Felix Czeike, Vienne

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Freiherr est un titre de noblesse, pouvant se traduire comme baron, et non une partie d'un nom de famille. La forme féminine est Freifrau et Freiin.