Caius Annius Anullinus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Caius Annius Anullinus (Anolinus, Anulinete) fut un consul romain du Bas-Empire en 295, puis proconsul à Carthage en 303 et 304, chargé notamment de mettre en œuvre la Persécution de Dioclétien[1], et il y acquiert une réputation de grande cruauté.

Il condamne les Martyrs d'Abitène, dont le procès a lieu le 12 février 304, Crispine de Thagare[2], et Cyriaque et Paule d'Urusi. Il épargna toutefois Procule de Vérone[3].

Galère et Sévère le nomment ensuite préfet de la ville de Rome en 306, il est maintenu par Maxence, et il reprend ce poste la veille de la Bataille du pont Milvius le 27 octobre 312. Maxence battu, son vainqueur Constantin garde encore en poste quelque temps Anullinus et lui ordonne au printemps de 313 de faire restituer aux Églises africaines les biens ecclésiastiques qui leur avaient été confisqués.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le proconsul Anullinus et la grande persécution en Afrique en 303-304 ap. J.-C. : nouveaux documents, Serge Lancel, Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1999' Volume 143, Numéro 3, pp. 1013-1022
  2. Le Martyre de Sainte Crispine, à Thébeste, le 5 décembre de l'an 304 Parmi les pièces très rares de cette persécution, il faut compter les Actes de sainte Crispine parmi les plus sincères. On peut-les compléter sur quelques points à l'aide des écrits de saint Augustin, qui nous apprend que cette femme était. de naissance illustre et qu'elle fut présentée au tribunal les mains liées ; il dit ailleurs qu'elle fut mise sur le chevalet ; mais les Actes ne disent rien de ce détail qui leur appartenait de droit... Sous le consulat de Dioclétien et Maximien, le 5 décembre, à Thébeste (Thagaste), dans la chambre du conseil, le proconsul était en séance. Le greffier dit : « On peut interroger Crispine de Thagare, qui a méprisé les édits impériaux. » Le proconsul Anulinete ...
  3. L'Année du chrétien: Mars, Henri Griffet Ce Saint Évêque ayant appris qu'Anolinus, Préfet du Prétoire, était venu à Vérone pour persécuter les Chrétiens, passa toute la nuit en prieres, & demanda la grace de souffrir le martyre pour Jesus-Christ. Il étoit alors retiré hors de la Ville avec quelques fidéles qui fuyaient la persécution ...Anolinus ayant ordonné qu'on les lui amenât, les soldats trouvant Procule avec eux demanderent quel était ce vieillard qui s'étoit joint à ceux qui alloient être condamnés ... Les soldats le lierent et le conduisirent au Préfet qui demanda d'abord quel était ce Vieillard; les soldats répondirent qu'il s'était présenté de lui-même pour être du nombre des condamnés. Le Préfet leur dit: Ne voyez,-vous pas que son grand âge lui a affaibli l'esprit?" et il ordonna qu'on le fît sortir de la Ville, ce qui fut exécuté ; mais avant de le chasser on le frappa de mille coups.