Cai Xiang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cai.
Dans ce nom, le nom de famille, Cai, précède le nom personnel Xiang.
Cai Xiang

Cai Xiang (chinois : 蔡襄 ; pinyin : Cài Xiāng ; Wade : Ts'ai Hsiang) (1012–1067) était un calligraphe, Érudit fonctionnaire, ingénieur et poète chinois[1]. Cai Xiang est considéré comme le plus grand calligraphe de la dynastie Song.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le prénom social de Cai Xiang est Junm (君谟 et son nom posthume est Zhonghuei. Il est né sous le règne de Xiangfu de la dynastie Song, dans le comté de Xianyou (仙游) de la préfecture de Xinghua (兴化), dans la province moderne du Fujian.

Durant le règne de Chingli (1042-1048), Cai Xiang est officier des transports (Zhuanyunshi) dans le Fujian. En tant que préfet du Fujian, il est également chargé de la supervision de la construction du pont Wan'an à Quanzhou. À Tiansheng, en 1030, Cai Xiang réussit aux examens impériaux et obtient le grade de jinshi. Son plus haut rang est Duanmingdian Xueshi (rédacteur au secrétariat de la cour de Duanming), chargé de la communication écrite du gouvernement impérial.

Travaux de Cai Xiang[modifier | modifier le code]

  • Calligraphie : tablette de rapport du pont de Wan'an
  • Poésie : travaux compilés de Cai Zhonghuei
  • Essai : note sur le thé (1049–1053)
  • Lettre : lettre sur papier Cheng Xin Tang
Lettre sur papier Cheng Xin Tang (求澄心堂纸尺牘), Cai Xiang, Musée national du palais, Taipei

Notes et référence[modifier | modifier le code]

  1. Ci hai bian ji wei yuan hui (辞海编辑委员会). Ci hai (辞海). Shanghai: Shanghai ci shu chu ban she (上海辞书出版社), 1979. Page 610.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]