Cahiers de Fanjeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Cahiers de Fanjeaux sont une publication scientifique annuelle à comité de lecture consacrée à l'histoire religieuse du Midi de la France au Moyen Âge. Les cahiers sont édités par les éditions Privat de Toulouse. La collection des Cahiers de Fanjeaux forme une encyclopédie d'histoire de la religion dans le Midi riche de plus de 700 articles. La mission de la collection est de publier les actes des colloques d'histoire religieuse qui se tiennent chaque été à Fanjeaux (près de Castelnaudary), haut lieu de l'histoire de l'hérésie languedocienne et de l'ordre dominicain. L'organisation des colloques est placée sous l'autorité d'un comité d'historiens, dirigé par le professeur Daniel Le Blévec, et sous le patronage conjoint du Centre d'Etudes Médiévales de Montpellier (CEMM) de l'Université de Montpellier III - Paul Valéry, du laboratoire FRAMESPA de l'Université de Toulouse II-Le Mirail et de l'Institut catholique de Toulouse. La publication des Cahiers est soumise à un comité de lecture international composé de spécialistes d'histoire culturelle et religieuse du Moyen Âge.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tous les ans, au début du mois de juillet, le village de Fanjeaux accueille un colloque (ouvert au public) consacré à un thème spécifique. Chaque colloque est placé sous la présidence d'un historien éminent invité par le Comité. Deux historiens catholiques, le chanoine Etienne Delaruelle (1904-1971), professeur à l'Institut catholique de Toulouse, et le dominicain Marie-Humbert Vicaire (1906-1993), professeur d'histoire de l'Église à l'université de Fribourg (Suisse), spécialiste de saint Dominique, avaient pris l'initiative en 1965 de journées d'études consacrées chaque été à l'histoire religieuse du Moyen Âge méridional. Après s'être tenu à l'Institut catholique de Toulouse, le colloque s'est transporté à Fanjeaux même, lieu de mémoire des origines de l'ordre dominicain. D'abord consacrés principalement au Languedoc des XIIIe et XIVe siècles, les colloques se sont progressivement étendus à l'ensemble des territoires de langue d'oc et au Moyen Age tout entier.

Le colloque de juillet 2009 a eu pour thème Jean XXII et le Midi, sous la présidence de Guy Lobrichon, celui de juillet 2010 Lieux sacrés et espace ecclésial, sous la présidence de Michel Lauwers. Celui de juillet 2011, présidé par Patrick Henriet, a eu pour thème La parole sacrée. Formes - fonctions - sens (XIe-XVe s.).

On compte parmi les historiens qui ont participé aux colloques de Fanjeaux et contribué aux Cahiers, pour ne citer que les plus anciens : Paul Amargier, Martin Aurell,Colette Beaune, Nicole Bériou, Jean-Louis Biget, Bernhard Blumenkranz, Jacques Chiffoleau, Yves-Marie Congar, Alain Demurger, Georges Duby, Marcel Durliat, Dominique Iogna-Prat, Jacques Krynen, Gavin I. Langmuir, Michel Lauwers, Daniel Le Blévec, Jacques Le Goff, Guy Lobrichon, Raoul Manselli, Bernard Montagnes, Jean-Loup Lemaître, Nicole Lemaître, Paul Ourliac, Jean Richard, Victor Saxer, Jean-Claude Schmitt, André Vauchez, Jacques Verger, Monique Zerner, Michel Zink.

Le 46e numéro, Lieux sacrés et espace ecclésial (IXe-XVe s.), paraît en septembre 2011.