Café-théâtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Café-Théâtre dans sa forme et sa programmation est une invention plutôt nouvelle, puisqu'en 1961 M. Alezra ouvre à la Vielle Grille une épicerie buvette où sont présentés des spectacles, de la poésie et des chansons. Ce n'est qu'en 1966 qu'apparaît le tout premier Café-Théâtre en tant que tel, le Royal créé par Bernard Da Costa.

Comme son nom l'indique, le Café-Théâtre est un petit théâtre dans lequel il est possible de boire, mais ce n'est pas nécessairement le cas. Le cadre plutôt restreint qui s'offre aux artistes les oblige à s'adapter, de ce fait les moyens techniques sont très limités ainsi que le nombre d'acteurs sur scène. De plus la représentation ne dure généralement que 50 à 60 minutes permettant ainsi l'enchaînement de plusieurs spectacles devant un public restreint lui aussi, la salle ne pouvant contenir qu'une quarantaine, voire une cinquantaine de personnes. Le Café-Théâtre est un lieu de liberté dans lequel les artistes peuvent s'exprimer sans tabou, et où la proximité et l'intimité avec le public est sa principale caractéristique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier Café-théâtre apparait le 26 février 1966 à Paris, il s'agit du Royal, boulevard Raspail, créé par Bernard Da Costa, il ne restera en place que trois mois.

Le 2 juillet 1966, le Bilboquet s'annonce comme le deuxième Café-Théâtre, il est créé par Daniel Mocquay, un ancien membre du Royal. Au fil des années les Café-Théâtres apparaissent et disparaissent, mais le genre a toujours autant de succès ; on compte 21 Café-Théâtre en 1977 à Paris. Ce nouveau genre doit son succès à un besoin de renouveau dans le théâtre des années 1960. On cherche à promouvoir et faire découvrir des auteurs, comédiens, metteurs en scène français et bien vivant, qui sont trop souvent laissés à la porte des théâtres traditionnels. En 1969, "l'ère des Copains" donne un renouveau à un Café-Théâtre, qui n'a rien perdu de son attrait, mais qui cherche néanmoins de nouveau horizons. Parmi ces Copains on retrouve Coluche, Miou-Miou, Romain Bouteille et Patrick Dewaere. De ce compagnonnage vont naitre des Cafés-Théâtres de renommée, présents encore aujourd'hui, tel que le Café de la Gare ouvert en 1969, le Splendid datant de 1970, le Vrai Chic Parisien créé en 1971, Les Blancs Manteaux ouvert en 1972 et Le Point-Virgule ouvert en 1975.

Le Café-Théâtre a vu dans ses rangs des comédiens et comiques aujourd'hui réputés et célèbres comme Josiane Balasko, Coluche, Gérard Depardieu, Jacques Higelin, Elisabeth Huppert, et Sylvie Joly.

On rapporte souvent le Café-Théâtre, au niveau de sa forme, au Cabaret, au One-man-show ou au Théâtre d'improvisation. Or il s'agit d'un mouvement artistique en recherche de nouveauté. Le Cabaret est antérieur au Café-Théâtre, et bien qu'ils aient des ressemblances, il s'agit de deux univers différents. Le premier propose des spectacles comiques-artistiques, c'est-à-dire basés sur l'humour et le spectaculaire avec du chant et de la danse, alors que le second est a la recherche d'un théâtre nouveau. Le One-man-show apparaît avec "les Copains", troupe de Coluche, il s'agit alors d'amener le comique à partir de situations banales de la vie quotidienne sur scène. Quant au Théâtre d'Improvisation, il est né du Café-Théâtre et a su s'émanciper et se faire une vraie place au sein des arts de la scène. En 2003, Jean Heredia et Robert Punzano, créent le Café-Théâtre de Boulevard, qui est un mélange de pièce de Café-Théâtre, et de parodie de Boulevard. Leur pièce "Les Colocs" fait un véritable tabac dès 2003, et est encore jouée aujourd'hui au Théâtre de La Grande Comédie à Paris, au Théâtre Montorgueil et en tournées.

Salles et Écoles[modifier | modifier le code]

Quelques adresses[modifier | modifier le code]

  • Café de la Gare: Le Café de la Gare est un des plus vieux Cafés-Théâtres. Créé par Coluche et Romain Bouteille en 1969 dans une ancienne fabrique de ventilateurs à Paris, qui seront ensuite rejoints par des amis comme Patrick Dewaere et Martin Lamotte. Encore en activité aujourd'hui, le Café de la Gare propose de nombreux spectacles tout au long de l'année.
  • Le café et le théâtre d'Edgar: Fondé en 1973 pour le café et en 1975 pour le théâtre, par Alain Mallet, ces deux théâtres de petite taille pouvant accueillir 70 spectateurs pour le Café d'Edgar et 80 pour le théâtre d'Edgar, ont toujours œuvré dans la découverte de nouveaux talents, qu'ils soient auteurs, acteurs ou metteurs en scène, et dans la recherche de nouvelles formes théâtrales.

De plus, ces théâtres jouent un rôle important dans l'animation du quartier du Montparnasse, proposant des spectacles pour enfants, des cours de théâtre mais aussi des animations socioculturelles.

  • La Grande Comédie à Paris, ou se joue tous les jours, sans relâche, Les Colocs de Jean Heredia et Robert Punzano (plus de 2500 représentations, énorme succès de Café-Théâtre)
  • En France, quelques lieux très populaires sont devenus des incontournables du genre. Parmi les plus réputés, on peut citer ceux dont la réputation a dépassé la frontière de leur région, comme le Café-théâtre des Beaux-arts à Bordeaux, le Café-théâtre les 3T à Toulouse, le Complexe du rire à Lyon, l'Archange ou l'Antidote à Marseille, le Bacchus à Rennes ou encore le Café-théâtre Côté rocher à Rocamadour.

Quelques écoles[modifier | modifier le code]

Hormis les grandes écoles parisiennes de théâtre, on trouve aujourd'hui de plus en plus de Café-Théâtres qui proposent des cours d'art dramatique, s'inscrivant parfois dans de véritables formations de plusieurs années. Le Café-Théâtre "l'Azile" à La Rochelle en est un bon exemple puisqu'il dispose d'une école proposant des cours et des ateliers ouverts à tous, à la séance, au mois ou à l'année. Seule contrainte, l'entrée dans l'école se fait sous auditions.

D'autres écoles offertes cette fois par le Café-Théâtre "Le Bout" situé à Paris : l'École du Café-Théâtre est une formation professionnelle sur trois ans qui s'adresse, tant aux amateurs qu'aux intermittents du spectacle, dans le but de former "les humoristes de demain".

Rattaché à cette enseigne, l'École du One-Man-Show a été créée en 1994 et cible sa formation pour les comédiens et auteurs comiques, improvisateurs et Stand-Upers. Bon nombres d'artistes issus de ces écoles sont aujourd'hui intermittents du spectacle et reconnus dans le milieu.

Pièces de Café-Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Trio pour deux canaris, Bernard Da Costa 1966
  • Des boulons dans mon yaourth 1971
  • Alors, tu fais l'Artiste, Jean Paul Sèvres 1976
  • Les Colocs, de Jean Heredia, Patrick Hernandez et Robert Punzano de 2003 à aujourd'hui, plus de 2500 représentations ( la troupe compte aujourd'hui 16 comédiens )

Bibliographie[modifier | modifier le code]