Caeroesi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des peuples gaulois.

Les Caeroesi étaient un petit peuple celte (celto-germanique selon Venceslas Kruta) du nord-est de la Gaule (Gaule belgique selon la terminologie des Romains), dont le territoire se situait dans les Ardennes. Ils avaient pour principaux voisins les Condruses, Éburons et les Pémanes.

Historiographie[modifier | modifier le code]

Ils nous sont connus par une mention de Jules César dans le livre II de ses Commentaires sur la Guerre des Gaules. Informé des préparatifs et manœuvres militaires des peuples belges contre les légions romaines, il s’enquiert de la puissance de chacun d’eux auprès de ses alliés, les Rèmes.

« Il [Galba, roi des Suessions] possédait douze villes, il s’engageait à fournir cinquante mille hommes. Les Nerviens en promettaient autant : ils passent pour les plus farouches des Belges et sont les plus éloignés ; les Atrébates amèneraient quinze mille hommes, les Ambiens dix mille, les Morins vingt-cinq mille, les Ménapes sept mille, les Calètes dix mille, les Véliocasses et les Viromandues autant, les Atuatuques dix-neuf mille ; les Condruses, les Eburons, les Caeroesi, les Pémanes, qu’on réunit sous le nom de Germains, pensaient pouvoir fournir environ quarante mille hommes. »

— Jules César, Commentaires sur la Guerre des Gaules, Livre II, 4.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Wikisource[modifier | modifier le code]