Caenagnathidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Caenagnathidae (« mâchoires récentes », nom provenant des mots grecs Kainos et Gnathos) sont une famille de dinosaures théropodes maniraptoriens ressemblant à des oiseaux, appartenant au clade des Oviraptorosauria, nom attribué à l'origine à un ordre d'oiseaux incapables de voler par Charles Hazelius Sternberg en 1940. Même s'ils sont plus évolués que les premiers oviraptorosaures comme Caudipteryx, les Ccaenagnathidae étaient des animaux assez primitifs par rapport à leurs proches parents, les Oviraptoridae, même si les différences entre les deux familles ne se réduisent pas à cela. Alors que les Oviraptoridés avaient un museau très courts, les mandibules des Caenagnathidés étaient longues et peu profondes avec un dentaire allongé et une symphyse étendue. En effet, la mandibule d'un caenagnathidé est sa caractéristique la plus distinctive avec une structure superficielle et interne différente de celle des autres dinosaures, y compris les Oviraptoridés. Les Caenagnathidés sont surtout connus pour leur anatomie crânienne, mais les premières espèces sont connues sans leur crâne et possédaient des fonctionnalités nouvelles telles que la cheville fusionnée (comme chez Avimimus portentosus), une queue très courte, avec éventuellement un pygostyle comme chez Nomingia, et exceptionnellement de fines et longues jambes leur donnant un aspect gracile, ces longues jambes les faisant ressembler à certains petits ratites comme l'émeu.

Le 19 mars 2014 des paléontologues américains annoncent avoir découvert dans la formation de Hell Creek trois squelettes relativement complets de caenagnathidae grâce auxquels ils ont pu reconstituer la quasi intégralité d'un spécimen baptisé « Anzu wyliei ». Ils pensent que ces animaux devaient avoir des plumes, atteindre une hauteur de 1,5 mètre aux hanches pour une longueur de 3,5 mètres et peser entre 200 et 300 kg[1].

Le plus ancien caenagnathidé connu est Caenagnathasia martinsoni, qui provient de la formation turonienne de Bissektly, en Ouzbékistan.

Classification[modifier | modifier le code]

La famille des caenagnathidae forme avec son groupe frère, les oviraptoridae, la superfamille des caenagnathoidea. En taxonomie phylogénétique, on définit le clade des caenagnathidae comme étant le groupe contenant toutes les espèces plus proches de Chirostenotes pergracilis que d'Oviraptor philoceratops. Ces vingt dernières années, seulement deux à six espèces ont été identifiées comme faisant partie des caenagnathidae, mais il pourrait y en avoir beaucoup plus avec les dernières espèces découvertes et les nouvelles hypothèses concernant des espèces déjà connues qui pourraient élever leur nombre à plus d'une dizaine. A cause du mauvais état de conservation de la plupart des fossiles de caenagnathidés et des erreurs d'identification qui en résultent, certains os et certains spécimens de chirostenotes ont été attribués à d'autres espèces. Par exemple, les pieds d'une espèce nommée Macrophalangia canadensis n'étaient connus que par des fossiles provenant de la région où ceux de Chirostenotes pergracilis ont été trouvés, mais la découverte d'un nouveau spécimen comprenant à la fois les mains et les pieds puis la découverte ultérieure d'un squelette partiel avec les mains et les pieds semblent montrer qu'il s'agit du même animal.

Des études récentes sur les relations entre caegnathidés continuent à les présenter comme étroitement apparentés. Longrich et al., en 2013, ont abouti à un cladogramme où ils ont défini un sous-groupe de caegnathidés, les caegnathinae, qui comprend tous les caegnathidés plus proches de Caenagnathus collinsi que de Caenagnathasia martinsoni ou d'Elmisaurus rarus.

Espèces[modifier | modifier le code]

On a identifié environ une douzaine d'espèces de caenagnatidés mais on ne sait pas vraiment combien sont valides. Certaines espèces ne sont connues que par des restes très fragmentaires, comme des mâchoires, des jambes ou des pieds, qui rendent les comparaisons difficiles. Caenagnathus sternbergi, par exemple, a été décrit à partir d'un os de mâchoire qui a été également interprété comme pouvant être aussi bien la mâchoire de Chirostenotes pergracilis (décrit à partir d'une paire de mains) que celle de Chirostenotes elegans (décrit à partir d'un pied), mais puisqu'on ne connaît aucun squelette complet de ces animaux il est difficile de savoir de quelle espèce il s'agit. Les relations de parenté d'autres espèces demeurent douteuses. Nomingia pourrait être un caegnathidé mais ce n'est pas certain. Gigantoraptor a d'abord été considéré comme faisant partie des oviraptoridés mais semble plutôt être un caegnathidé primitif.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Découverte d'un nouveau dinosaure ressemblant à un « poulet de l'enfer », Le Monde, 20 mars 2014

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Caenagnathidae » (voir la liste des auteurs)