Cadouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cadouin (homonymie).
Cadouin
La rue principale de Cadouin.
La rue principale de Cadouin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Commune Le Buisson-de-Cadouin
Statut Commune associée
Date de fusion 1er janvier 1974
Maire délégué David Faugères
2014-2020
Code commune 24072
Démographie
Population 318 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 44° 48′ 41″ N 0° 52′ 26″ E / 44.8115, 0.87375 ()44° 48′ 41″ Nord 0° 52′ 26″ Est / 44.8115, 0.87375 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 15.svg
Cadouin

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 15.svg
Cadouin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Cadouin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Cadouin

Cadouin (Cadonh en occitan) est une ancienne commune française située dans le sud du département de la Dordogne, en région Aquitaine. Ses habitants sont appelés les Cadunien(ne)s. Depuis 1974, le village fait partie de la commune du Buisson-de-Cadouin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue de l'abbaye de Cadouin depuis l'est.
Article détaillé : Abbaye de Cadouin.

En 1115, Géraud de Salles fonde l'importante abbaye Notre-Dame de la Nativité de Cadouin, affiliée à l'ordre de Citeaux. L'abbaye connait une grande prospérité au cours du Moyen Âge.

Le 1er janvier 1974, les communes de Cadouin, Paleyrac et Urval entrent en fusion-association avec celle du Buisson-Cussac qui prend alors le nom du Buisson-de-Cadouin[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune de Cadouin, ancien chef-lieu de canton, est en déclin démographique depuis les années 1880.

Au 1er janvier 2011, la commune associée de Cadouin compte 318 habitants[2].

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
650 603 590 624 695 742 703 705
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
695 700 637 692 691 694 716 652
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
605 598 526 523 512 468 458 420
1936 1946 1954 1962 1968 - - -
453 466 432 352 348 - - -
En 1962 et 1968 : population sans doubles comptes.
(Source : Ldh/EHESS/Cassini[3].)


Cadouin aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Cadouin est un village touristique qui s'est développé autour de son abbaye cistercienne. Situé au « Pays des Bastides et Cités médiévales », entre Bergerac et Sarlat, le village est associé à la commune du Buisson-de-Cadouin.

L'ensemble abbatial, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en tant qu'étape des chemins de Saint Jacques de Compostelle, constitue le plus bel exemple d'architecture religieuse du Périgord. Les bâtiments conventuels, ont été transformés en auberge de jeunesse.

Le village est entouré par la forêt de la Bessède.

Après la restauration des bâtiments abbatiaux, le village a entrepris en 2007/2008 l'aménagement de la place de l'abbaye autour de la halle médiévale. Des travaux de restauration sont prévus dans le cloître.

Durant l'été, un marché nocturne contribue tous les lundis à l'attractivité de ce village qui s'anime pendant toute la saison touristique.

Depuis près de 20 ans, sous l'égide des « Amis de Cadouin » et toujours avec le même succès, un colloque historique et archéologique très fréquenté réunit les passionnés de Cadouin chaque année un samedi, autour du 20 août. Les Actes des colloques sont publiés et accessibles sur le site des « Amis de Cadouin ».

Depuis juillet 2007, le village d'Obenheim (Bas-Rhin) est jumelé avec Cadouin.

Un orgue récent[modifier | modifier le code]

Exceptionnellement, en août 2008, à l'occasion d'un festival de musique baroque, un orgue à tuyaux a été mis en place dans l'abbatiale. À noter le caractère inédit de cette expérience puisque l'abbaye n'avait jamais accueilli d'orgue.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Amis de Cadouin, depuis 1994 : Actes des colloques annuels.
  • Delluc B. et G., 1983 : Le suaire de Cadouin : une toile brodée, Bull. de la Soc. hist. et arch. du Périgord, 110, p. 162-179, 10 fig.
  • Delluc B. et G., 1990 : Cadouin. Une aventure cistercienne en Périgord, PLB Editeur, Le Bugue, 167 p., nombreuses ill. in et h.t., cartes, plans et coupes (nouvelle édition revue et augmentée).
  • Delluc B. et G., 1998 : L'archéologie cistercienne de Cadouin, Bull. de la Soc. hist. et arch. du Périgord, 125, p. 383-405, ill. et plan.
  • Delluc B. et G., 2001 : Le Suaire de Cadouin et son frère le voile de sainte Anne d’Apt (Vaucluse). Deux pièces exceptionnelles d’archéologie textile, Bull. de la Soc. hist. et arch. du Périgord, 128, p. 607-626, ill.
  • Delluc B. et G., 2002 : Louis Delluc (1890-1924), l’éveilleur du cinéma français au temps des années folles, Pilote 24 et Les Indépendants du premier siècle, Périgueux, Paris, 500 p., ill.(L. Delluc est natif de Cadouin).
  • Delluc B. et G., 2008 : Visiter l'abbaye de Cadouin, Sud Ouest, 32 p., nombreuses ill. (nouvelle édition revue)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Code officiel géographique de Cadouin sur le site de l'Insee, consulté le 19 janvier 2013
  2. [PDF] Recensement de la population - Dordogne, p. 24-4 sur le site de l'Insee, consulté le 19 mars 2014.
  3. « Notice communale de Cadouin », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 19 janvier 2013)